Révélations de Jean Pierre Koly: Le ministère de la Fonction Publique brise le silence (Communiqué)

Depuis un certain moment, nous constatons sur les ondes de certains médias de la place, les déclarations de Monsieur Goépogui Jean Pierre Koly se disant président d’une association dénommée collectif des fonctionnaires dont les numéros matricules semblent être trafiqués par certains cadres dit-il du Ministère en charge de la Fonction Publique.

Dans ses déclarations, Monsieur Koly ne cesse de proférer constamment des propos outrageants et injurieux contre des cadres de l’Administration Publique. L’intéressé justifie ses déclarations par des actes administratifs dont les sources et l’authenticité ne sont pas connues.

Malgré que la plainte de M. Koly soit en instruction judiciaire, il continue ses sorties médiatiques avec des propos portant atteinte à l’honneur, à la crédibilité, à l’image et à la vie privée des cadres. Ce comportement est contraire à la Loi L/2020/0027/AN du 19 décembre 2020, portant droit d’accès à l’information Publique en République de Guinée, notamment dans son chapitre 3, articles 5 qui stipule que «…les documents relatifs aux affaires judiciaires en cours d’instruction…» font exception aux droits d’accès à l’information publique.

Nous faisons confiance à la justice guinéenne et nous invitons les médias à respecter l’éthique et la déontologie du journalisme en équilibrant les sources d’’information dans l’intérêt de la justice sociale.

Le Ministère de la Fonction Publique et du Travail, dans sa mission régalienne de police de l’Administration à travers des structures des services Publics ainsi que de leurs effectifs, joue pleinement son rôle dans la gestion des Ressources Humaines de l’Etat.

Enfin, nous invitons les usagers des services publics et la population de rester sereins. Toute la lumière sera faite sur cette affaire.
Conakry, le 23 avril 2021

Le Service Communication et Relations Publiques

Baba KOUYATE

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies