Info d'ici et d'ailleurs

Réveillon Pastorale : Mamadou THUG reviens sur les détails et le dernier virage de l’évènement !

Le 31 décembre prochain, la Guinée va vivre au rythme de la première expérience de l’activité culturelle 100% guinéenne intitulée « Réveillon Pastorale » et dédié à la culture du Fouta Djallon pour permettre de finir l’année 2020 en toute beauté en compagnie des plus grands pionniers de la musique pastorale guinéenne.

Dans le souci de donner un coup de pouce à la culture foutanienne, les structures Soudou Dardja et Binta Canada productions vont fêter cet événement dans la nuit de la saint sylvestre le jeudi 31 décembre 2020, chez        « Les intimes » un espace qui a la conformité des valeurs foutaniènne. Principal protagonistes de cette soirée, le comédien et PDG de SDP Mamadou THUG reviens sur le but des festivités.

« Le réveillon pastoral, c’est un souci qui est en train de devenir une réalité. Il y a quelques années, nous avons remarqué que les artistes de chez nous ne font plus de la musique. Ils ne font plus de l’authenticité et n’incarnent plus les artistes guinéens.
Aujourd’hui, beaucoup de nos artistes, notamment du Fouta, ne jouent plus avec les instruments pastoraux, les gens qui font de l’humour ont plutôt envie d’avoir un ton ivoirien. Non, il faut avoir un ton naturel pour parler au public et connaître les contes comme un certain Amadou Sow qu’on a connu. Il faut connaître aussi le théâtre, le cinéma parce qu’au cinéma, ce n’est pas la langue qui fait les frais, c’est le jeu d’acteur et la qualité d’image qui vend plus les choses. Vu tout ceci, on s’est dit qu’il faut réunir les artistes, les ramener sur un même plateau, leur parler, discuter avec eux, faire un stage et finir par un spectacle », explique Mamadou Thug.

Avec la doyenne Binta Laly Sow comme têtes d’affiche, cet événement va regrouper plusieurs autres personnalités, notamment des musiciens, des comédiens, des poètes et des écrivains, qui se sont fait valoir dans la promotion de la culture du Fouta Djallon.

Abdoulaye BAH