La nouvelle est à vos côtés.

Recrutement au sein de l’armée/décès lors des épreuves physiques : un cardiologue se prononce

Depuis le lancement des épreuves physiques du concours de recrutement au sein des forces armées guinéennes, plusieurs cas de morts subites, ont été enregistrés à travers le pays.

A Kankan plus particulièrement, trois jeunes sont morts dans la journée du samedi 06 avril, suite à des malaises.

Joint par notre reporter, ce mardi 09 avril 2019, sur ces trois cas de mort subite, Dr Abdoulaye Kaba, président de l’ONG jeunes médecins et infirmiers de la cardiologie (JMC), a d’abord relevé des manquements au niveau de la présélection.

« Avant que ces jeunes ne commencent à faire des exercices, on devait connaitre leur profil cardiologique. C’est pour savoir si ces jeunes sont aptes à faire des efforts physiques. Donc, c’est un préalable. C’est cette consultation cardiologique qui pouvait mettre en exergue, certaines anomalies liées aux cœurs », a-t-il expliqué.

C’est pourquoi Dr Abdoulaye Kaba, sollicite l’intégration d’une équipe de cardiologues dans le dispositif lors des recrutements de cette nature, pour prévenir les cas de morts subites.

« Les maladies cardiovasculaires n’épargnent personne, certaines personnes naissent avec ces maladies. D’autres aussi le manifestent à l’occasion des exercices très violents. Donc, nous demandons au ministère de la défense d’approcher une équipe des cardiologues, avant de faire une sélection des couches sociales du pays. Il faut un examen lié au cœur, pour éviter ces morts subites », a-t-il recommandé.

mosaiqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies