Reconduit à son poste de premier ministre, Kassory fait une nouvelle promesse aux guinéens

Après avoir été reconduit premier ministre chef du gouvernement vendredi dernier, Kassory Fofana a accordé une interview à la télévision nationale dans laquelle il décline ses priorités. En ligne de mire, la lutte contre la corruption au sein de l’administration publique.

Tout d’abord, le patron du palais de la Colombe a, une nouvelle fois, exprimé sa reconnaissance au président Alpha Condé pour la confiance qui lui a été renouvelée. Kassory Fofana a indiqué que le décret de sa nomination est un contrat par lequel le président de la République «me demande de mener les réformes hardies pour que la Guinée aille vite et que son programme social pour que les plus pauvres profitent des avantages de la croissance réussisse très rapidement ».

Pour y arriver, le premier ministre se donne la priorité de combattre la corruption “ambiante » qui caractérise l’administration guinéenne.

« Ces réformes ont pour toile de fond l’économie des ressources pour que les déperditions que nous connaissons aujourd’hui liées à la corruption ambiante puissent cesser, pour que la Guinée puisse trouver des moyens de sa politique », a-t-il précisé.

« La Guinée doit arriver à 18%, parce que quand le président me demande d’aller vite, c’est parce qu’il a des engagements de sortir ce pays de l’extrême pauvreté à l’horizon 2025. C’est une grande responsabilité. Cela signifie sortir six millions de guinéens de la pauvreté absolue; c’est cela le mandat qui est le mien et j’y vais avec responsabilité, fermeté et engagement », s’est engagé Kassory Fofana.

Trois jours après sa reconduction à la tête de la primature, les Guinéens attendent toujours l’identité du premier gouvernement du troisième mandat.

 

Boubacar Barry