Ramadan et Covid-19 : l’ANSS fait de nouvelles recommandations aux fidèles musulmans

À l’occasion d’une conférence de presse conjointement animée ce mardi 13 avril par l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS ) et le Secrétariat Général des Affaires Religieuses, de nouvelles recommandations ont été faites aux fidèles musulmans de Guinée par rapport à la rupture et à la prière collectives pendant le ramadan, le mois de pénitence. Ce, pour éviter que ces deux moments soient des facteurs de propagation de la Covid-19, une pandémie qui frappe la Guinée depuis plus d’un an maintenant.

Aucours de cette conférence de presse, le directeur général de l’ANSS a voulu insister sur le respect des mesures barrières malgré les nombreuses récompenses qu’engendre le mois saint de ramadan.
«Le repas collectif ne doit pas dépasser cinq personnes. Car c’est une occasion de transmission très intense de la Covid19. Il faut qu’en cette période, qu’on s’abstient d’utiliser cette coutume habituelle réunissant une vingtaine ou une trentaine, voire même une cinquantaine de personnes pour couper le jeûne. Donc j’invite les citoyens à couper le jeûne à des petits groupes qui ne dépassent pas cinq personnes», a suggéré Dr Sakoba Keïta.

En ce qui concerne les prières collectives dans les mosquées, le patron de l’ANSS invite les fidèles musulmans «au respect des distanciations physiques et du port obligatoire des masques».

Il faut souligner que les Guinéens, à l’instar des autres musulmans du monde, ont débuté le jeûne ce mardi 13 avril et devront cesser de boire et manger durant la journée pendant 30 ou 29 jours (un mois).

Boubacar Barry

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies