Procès du 28 sept :  » si j’avais l’ambition du pouvoir, j’aurais pris ce pouvoir-là avant même qu’on parle du capitaine Moussa Dadis ou du général Sékouba » PIVI.

Devant la barre ce mardi, pour répondre aux questions des avocats, le colonel Claude Pivi alias « Coplan » déclare qu’il n’était du tout pas intéressé par le pouvoir.

À en croire l’ancien ministre de la garde présidentielle de Dadis, il avait toutes les opportunités de prendre le pouvoir bien avant le décès de l’ancien président guinéen feu général Lansana Conté qui le lui avait ordonné de prendre.

« Si je voulais le pouvoir, c’était le jour où je suis rentré voir le feu général Lansana conté à son domicile paix à son âme que j’aurais pris le pouvoir parce que ce jour en âme et en conscience, il m’avait dit, mon fils, l’hélicoptère est là aidez-moi pour que je me retrouve dans mon village à Bantama, vous les militaires en ce moment vous allez faire ce que vous voulez. C’est moi qui ai dit non vous restez toujours président parce que vous méritez cela. Nous, on n’est pas méchant jusqu’à ce niveau parce que c’est grâce à vous que nous avons intégré dans l’armée. Je suis un ami inséparable de votre fils, Ousmane conté, ma mission principale, c’est de vous demander de signer ce document pour les militaires. Alors si j’avais l’ambition du pouvoir, j’aurais pris ce pouvoir-là avant même qu’on parle du capitaine Moussa Dadis ou du général Sékouba « , a-t-il rappelé.

Sow Diaguissa pour Flashguinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...