La nouvelle est à vos côtés.

- Publicité -

Premier jour du BEPC : l’ONG A-SEG dénonce quatre (4) cas malheureux de substitutions des candidats (Interview)

PUBLICITÉ

Ce lundi, 8 juillet 2019, dans une interview accordée à flashguinee.info, le président de l’Association Scolaire et Estudiantine de Guinée (A-SEG), Mr Kabinet Keïta nous a fait le compte du rôle crucial que joue leur ONG dans le système éducatif guinéen à travers leur projet nommé Commission d’Observation Indépendante des Examens Nationaux 2018-2019. La promotion de l’école guinéenne et de l’excellence« .
Flashguinee : Bonsoir Monsieur Kabinet, depuis quelques mois de lutte pour que la transparence soit en  vigueur lors des examens  nationaux en république de Guinée, quels sont les premiers constats de votre ONG sur le terrain? 
Kabinet Keïta : Tout d’abord nous avons joué un rôle de prévention des fraudes en sensibilisant les candidats. Cela nous a permis de leurs expliqués le contenu des règlements généraux des Examens. Et depuis le lancement de l’examen d’entrée en 7ème année, nous sommes sur le terrain pour faire notre observation indépendante.Donc nous jouons essentiellement un rôle de Veille, d’alerte et d’observation.
À travers vos différents observateurs déployés dans les centres d’examens, est-ce que vous avez constater les cas de fraudes ?
Affirmatif. Pour ce qui est de cette 1ère journée du BEPC, Nous avons dénombré (4) cas malheureux de substitutions des candidats. L’un d’entre eux est maintenant entre les mains de la gendarmerie territoriale de Yimbayah. Nous suivons de près la situation et déplorons ces agissements peu catholique de certaines écoles privées qui bafouent  le système guinéen. Aussi, il y’avait de l’attroupement devant certains centres comme ceux du collège Saïfoulaye de Gbessia, du Lycée AST. Ces centres et bien d’autres ne sont aucunement en sécurité.
Malgré votre combat pour rendre le système éducatif guinéen meilleur, est-ce que vous avez été soutenu par le gouvernement ?Non pas du tout. Notre combat aujourd’hui, c’est pour un lendemain meilleur pour la Guinée. Nous voulons que ce pays progresse à travers son école qui produit des fruits compétitifs et qualifiés.
Mr. Kabinet votre dernier mot : Les candidats doivent savoir que la fraude ne leur mènera nulle part. Ils doivent faire une prise de conscience pour ne réussir qu’avec leur labeur.
Interview réalisée par Gilbert Tounkara pour flashguinee.infotounkaragilbert2018@gmail.com661100672 / 629671652

- Publicité -

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

PUBLICITÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies