Pourquoi il est très important de parler de la démission d’Alpha Boubacar Bah? (Goubhoye Diallo)

Premièrement, dans sa publication, il utilise le mot « pause ». C’est un mot qui sent du faux. Au moment où l’UFDG est bousculée partout, où plus de 400 personnes sont détenues à la maison centrale sans procès dont plusieurs cadres du parti, un responsable du Parti qui dit publiquement qu’il prend pause est un démissionnaire. Mais il a été malin. Si nous nous voilons la face pour accepter son mot « pause », il sera le premier à revenir bousculer le jour où tout redeviendra normal (cette normalisation n’est qu’une question de temps). Donc parlons-en.

Deuxièmement, nous avons dénoncé publiquement des hauts responsables du parti qui ont été tout simplement silencieux à un moment donné. Alors pourquoi allons-nous opter pour le silence lorsqu’un responsable dit publiquement qu’il fait « pause »?

Parlons-en ! Il faut que le monde sache qu’il a démissionné. À chacun d’interpréter sa démission.

Ce qui est sûr et certain, si la victoire du président Cellou Dalein Diallo n’avait pas été bloquée il n’allait jamais parler de sa « pause ».

Par ailleurs, chacun est libre de choisir les moments de sa retraite politique ou de son changement de camp.

Donc souhaitons bon vent à Alpha Boubacar Bah qui a fait ce qu’il a pu faire au moment où il était avec nous.

 

Aliou Goubhoye Diallo, attaché de presse de Cellou Dalein Diallo

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies