Les nouvelles sont à vos côtés.

Plus de 40 milliards au titre du FODEL : Boké, un pas de géant dans le développement communautaire

0

Le président de la République, le Pr Alpha Condé, a procédé à la remise d’un chèque de 40 milliards de francs guinéens aux collectivités locales de Boké, le 23 décembre 2019, dans le cadre de la cagnotte du Fonds de Développement Économique Local (FODEL).

Cette cérémonie a réuni les cadres du Ministère des Mines et de la Géologie et ceux du Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD), des sociétés minières concernées, notamment la SMB, CMD-Chine et la COBAD, les élus locaux et les populations des communautés bénéficiaires.

En effet, ce financement va permettre à ces collectivités de bénéficier des retombées des activités minières dans la zone de Boké 95% des fonds sont destinés aux collectivités pour le financement des projets, tandis que 5% couvrent les activités de suivi et de supervision.

Au cours de son allocution, le chef de l’État a indiqué que, « aujourd’hui, nous franchissons une étape importante dans le cadre du développement local. Depuis mon élection en 2010, je me suis fixé comme priorité de reformer et développer le secteur minier guinéen pour le mettre au cœur du développement socio-économique à la base», a-t-il rappelé.

Selon le Pr Alpha Condé, c’est dans le cadre de la réforme engagée en 2011, qu’il a instruit le transfert de 15% des revenus miniers à l’ensemble des collectivités du pays à travers le Fonds National de Développement Local (FNDL), géré par l’ANAFIC.

« Dans le même cadre, j’ai instruit qu’une partie du chiffre d’affaires des sociétés minières (0,5% ou 1%) soit payée au titre de la Contribution au Développement Local (CDL), à travers le FODEL. Les contributions de 40 milliards qui sont remises aujourd’hui aux collectivités de Boké doivent contribuer à changer fondamentalement la vie des citoyens de Boké », a-t-il précisé.

Le président de la République affirme avoir instruit les Ministres des Mines et de Géologie, de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation et de l’Économie et des Finances, qu’en plus du dispositif de suivi et de contrôle mis en place, dit-il, qu’un audit annuel soit mené sur la gestion des fonds à partir de 2020. « C’est le moment de prévenir que tout auteur de malversation sur ces fonds subira la rigueur de la loi », a prévenu Pr Alpha Condé.

Pour sa part, le Ministre Abdoulaye Magassouba a souligné que ce sont le Ministère des Mines et de la Géologie et le Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation qui ont mis en place une équipe conjointe qui a travaillé, ajoute-t-il, sur les modalités d’utilisation, de gestion et de contrôle du FODEL.

« Les mécanismes de calcul et de répartition des parts revenant à chaque commune impactée directement ou indirectement par l’activité minière, ainsi qu’un manuel des procédures quotidiennes de gestion de ces ressources, ont également été élaborés », a-t-il expliqué.

Selon le Ministre des Mines et de la Géologie , les ressources du FODEL permettront le financement de projets concernant le développement des infrastructures et des équipements de base au niveau communal et en intercommunalité, le développement des services sociaux de base et l’amélioration du cadre de vie, le développement de l’économie locale à travers des activités génératrices de revenus et la création d’un tissu d’entreprenariat local, et la promotion de l’emploi local et le développement du capital humain.

« Le Comité conjoint MMG/MATD, incluant l’ANAFIC, assure le pilotage et le contrôle du dispositif et est garant du recouvrement et du respect de la clef de répartition de la Contribution au Développement Local », a précisé Abdoulaye Magassouba.

Le Ministre des Mines et de la Géologie a souligné que, pour accroître les impacts attendus et permettre un véritable essor socio-économique des localités bénéficiaires, il est attendu que les acteurs utilisent le FODEL comme levier pour ouvrir la voie à la création d’un tissu économique local dense.

Poursuivant, Abdoulaye Magassouba a précisé que : « pour l’ensemble des collectivités de la préfecture de Boké, les contributions des sociétés minières au FODEL sur la période allant de 2015 à 2018 représentent des ressources financières de plus de 40 milliards de francs guinéens, dont 37,35 Milliards reçus de la SMB, 2,99 milliards de CDM Chine et 591 millions de la COBAD. Ces ressources sont affectées aux différents bénéficiaires conformément aux textes en vigueur. Les allocations feront l’objet, dès aujourd’hui, d’une large diffusion comme l’exigent les règles de transparence adoptées pour le FODEL », dit-il.

Par ailleurs, le Ministre des Mines et de la Géologie a rappelé que les contributions au titre de l’année 2019 seront également disponibles avant juin 2020.

« Dorénavant, les contributions se feront chaque année pour toutes les sociétés en exploitation soumises aux dispositions du code minier de 2011. Cela permettra une véritable contribution des mines au développement socioéconomique du pays dans un cadre de partage de la prospérité », a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite