Patrice Seny Camara: la propagation de Covid-19 n’est pas venue du fait électoral

Le premier cas de Covid-19 a été confirmé en République de Guinée, avant la tenue du double scrutin contesté par une frange de l’opposition plurielle. A date nous sommes à 164 cas confirmés dont 11 guéris et 0 décès. Pour Patrice  Seny Camara, la propagation de cette maladie en Guinée n’est nullement liée au double scrutin
 S’adressant a ceux qui disent que la propagation de Covid-19 en Guinée est est du fait que les autorités ont organisé les élections , le 22 mars dernier,  ce membre du comité central du RPG crois:<< qu’il faut  avoir un sens élevé de la vision des choses . Avant les législatives, le virus était déjà en Guinée. La propagation n’est pas venue du fait électoral, c’est le comportement. On a vu des cadres qui sont rentrés des missions, qui ne sont pas rentrés en confinement et ont pris contact directement avec leur administration direct. Aujourd’hui, toute l’administration guinéenne est fortement au ralenti voir à l’arrêt dans certains endroits, je pense qu’il ne faut pas critiquer Paul ou Pierre, chacun doit avoir un niveau de responsabilité individuel au service de la collectivité.>>
En cette période de propagation de la pandémie en Guinée, le front national pour la défense de la constitution, menace d’organiser des manifestations pour exiger la libération des leurs. Pour Patrice, c’est inopportun , il pense que pour une fois:<< le FNDC devrait revoir ses capacités de réflexions et stratégies , ne pas continuer à nous servir de stratégies aberrantes. Je pense à ce stade de Covid-19, aucune frange de la population guinéenne ne serait prête à s’associer à des manifestations devant permettre une propagation exponentielle de la maladie.>>
Said gaya,pour flashguinee.info

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies