PARIS/COVID: Un S.O.S lancé pour le retrait du corps de AMADOU SOW

C’est à travers Madian Sidibé que nous avons appris la triste nouvelle. Atteint du coronavirus, Amadou Sow est décédé le 28 avril 2020 à Paris et son corps se trouve à l’hôpital Henry Mondor de Créteil. Pour éviter son incinération, ces compatriotes vivants en France, lancent un S.O.S afin de le retirer et l’enterrer dignement. Selon notre source, c’est à travers sa cousine Fatima Diallo qui a pour numéro de téléphone (+33 7 58 34 18 65) qu’il a fait la connaissance de notre Amadou Sow, afin de l’accompagner dans ses démarches administratives, comme il a fait pour nombre de ressortissants guinéens et africains de France Mandian Sidibé dit être affligé:

《 par la mort tragique de mon frère Amadou Sow, que j’accompagne depuis huit mois dans ses démarches administratives, pour son rétablissement dans ses droits, après que son titre de séjour lui ait été retiré par erreur, en le confondant à une autre personne ayant la même identité que lui. Je l’ai alors personnellement confié à mon avocat, Maître Henry Guilmoto, qui attendait la fin du confinement pour relancer le Tribunal Administratif sur le dossier de notre compatriote. Informé, par mes soins, ce vendredi 1er mai 2020, Maître Guilmoto n’a pas pu dissimuler son émotion, tellement que son client était modeste et respectueux.》

Sidibé retiens de son compatriote fauché par le Covid-19, une personne affable, humble, discret, patriote et très pieux, qui ne ratait aucune de ses cinq prières quotidiennes. Il indique le corps d’Amadou se trouve:《 actuellement à l’hôpital Henry Mondor de Créteil, où il est décédé depuis le 28 mars 2020, sans qu’aucun lien familial à son sujet ne soit trouvé par le Service Social de cette structure sanitaire. C’est à travers sa photo partagée sur les réseaux sociaux que la Communauté guinéenne de France en a été informée.》

Selon Mandian, Amadou Sow a été reçu en urgence à l’hôpital, sans avoir pu alerter son tuteur Amadou Bah (Belleville/Paris) et sa cousine Fatima. Ses proches le recherchaient depuis le lendemain de son admission à l’hôpital. Pour éviter l’incinération du corps de notre frère Amadou Sow, plaide Mandian Sidibé:

《toutes les bonnes volontés sont sollicitées, afin qu’il puisse bénéficier d’un enterrement digne de notre société et de la religion musulmane dont il était un fervent pratiquant.

Toutefois, je ne saurais m’engager pour la collecte des fonds, tant et si bien que je tiens à la préservation de mon image. Pour toutes contributions, veuillez vous adresser à sa cousine Fatima Diallo dont le contact téléphonique est le +33 7 58 34 18 65》

Sincères condoléances aux familles éplorées et paix à l’âme de notre frère Amadou Sow.

Mandian SIDIBE

Journaliste exilé à Paris

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies