Les nouvelles sont à vos côtés.

Paie des primes d’incitation pour les enseignants : l’opération a débuté hier à Kaloum.

0

Les enseignants guinéens bénéficient désormais d’une prime d’incitation mensuelle variant de 450.000 à 1.300.000. L’opération a débuté hier 11 février par la commune de kaloum. Là, quinze établissements sont concernés par cette mission de paiement. Les écoles primaires de Tombo 1 et 2 ont ouvert le bal. À l’école primaire de Tombo 2, trois cas de maladies ont été signalés.
« Conformément au procès-verbal de janvier 2020, 450 000 vont être distribués par enseignant. Pour le cas spécifique de Kaloum, il y a des îles qui sont comme des sous-préfectures et des districts tels que Fotoba qui vont bénéficier de 750.000 jusqu’à 1.300.000. Des calendriers ont été établis en fonction des réalités du terrain. Je suis libre de le modifier, pourvu que mes enseignants ne souffrent pas d’attentisme inutile. Si on peut payer tous les enseignants aujourd’hui, on le fera pour les permettre de se concentrer sur les cours qui est notre priorité », a expliqué le directeur communal de l’éducation de Kaloum, Ibrahima Yattara. 
Mohamed Sy est le directeur de l’école primaire de Tombo 2. Il s’est réjouit de cette mission de paiement qui selon lui a fait beaucoup de bien. « Depuis que les autorités ont créé les primes d’incitation, les enseignants ont repris les cours. Sur les 23 groupes pédagogiques, 22 sont fonctionnelles. Il y’a une femme en état de maternité », a laissé entendre le directeur.
Il a toutefois exprimé le souhait que cet accompagnement soit élargi aux directions locales. « Je demanderai doléance pour l’encadrement rapproché, c’est-à-dire la direction. Nous aussi nous enseignons, nous pensons que ça doit être amélioré et qu’on doit doter les écoles de moyens de déplacement. Depuis la création des écoles guinéennes, aucune école n’a une moto et ça c’est dommage. Les autres services du département ont des motos et des véhicules, mais pas l’éducation, donc l’Etat n’a qu’à penser à ça progressivement pour faciliter le transport des enseignants », a-t-il plaidé.
Interrogé, Hadja Aïssatou Daff, chef de mission pour la circonscription de Kaloum, est revenu sur le déroulement de cette première journée. « La liste des enseignants en situation de classes préalablement identifiés (lors de la biométrie) est avec nous dans les états de salaire. On procède par appel et chacun vient prendre son argent après avoir signé. À l’école primaire de Tombo où j’ai personnellement dirigé l’opération, tous les enseignants ont reçu leurs primes excepté les 3 cas de malades qu’on nous a signalés. Ces derniers doivent se référer à la commission mise à cet effet pour entrer en possession de l’argent », a déclaré Hadja Aissatou.
Cette opération doit durer une semaine pour pouvoir démarrer la semaine prochaine avec l’intérieur du pays. La prime journalière pour la mission de paiement est de 200.000.

Elisabeth Zézé Guilavogui

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite