La nouvelle est à vos côtés.

Ousmane Kaba s’indigne: « la dimension humaine de Kaporo est insoutenable… »

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Partager

Le drame humanitaire causé par le déguerpissement des populations de Kaporo-rails et de Kipé 2 continue d’indigner la classe politique.

Après Cellou Dalein Diallo qui a vivement critiqué l’action du gouvernement, Dr Ousmane Kaba appelle à punir les fonctionnaires qui ont vendu des terrains appartenant à l’Etat à de pauvres citoyens.
« Il y a une dimension humaine insoutenable qui devrait indigner tous les hommes politiques.

Il y a eu abus des fonctionnaires parce que parmi les habitants de Kaporo, il y en a qui avaient des papiers.

Ce qu’il faudrait faire, c’est de chercher à identifier les personnes qui ont délivré ces papiers dans un domaine de l’Etat. Il faut punir ces personnes », invite le porte-parole de la Convergence de l’opposition démocratique.

PUBLICITÉ

Alors que le gouvernement a promis de poursuivre le déguerpissement à Conakry, l’ancien ministre prévient que pour des opérations de telles envergures, il y a des démarches à faire.

« Il aurait été mieux de recaser ces personnes tout en préservant les intérêts de l’Etat parce qu’il y a aussi des récalcitrants dont les maisons avaient été cassées qui sont venues se réinstaller encore dans les mêmes zones. La forme me pose énormément de problèmes », s’est indigné l’ancien collaborateur d’Alpha Condé dans une sortie médiatique cette semaine.

A suivre…

Africaguinee.com

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

La Rédaction Vous Propose Également:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies