La nouvelle est à vos côtés.

Ousmane Gaoual : « Il y a quelques incompréhensions… » (Interview)

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Partager

Ousmane Gaoual Diallo vient de briser le silence ! Le coordinateur de la cellule de communication de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée s’est exprimé sur les contradictions constatées ces derniers temps au sein du parti. Ousmane Gaoual Diallo s’est exprimé au micro de notre rédaction…

AFRICAGUINEE.COM : Il n’y a beaucoup de bruits en ce moment au sein de l’UFDG avec en toile de fond des attaques entre les militants du parti et certains responsables notamment sur les réseaux sociaux. Qu’est-ce qui ne va pas ?

OUSMANE GAOUAL DIALLO :Disons qu’il n’y a pas de problèmes particuliers. Il y a quelques incompréhensions qui apparaissent ça et là sur les réseaux sociaux, mais qui ne traduisent pas un mécontentement ou un malaise général. J’ai eu à supprimer des administrateurs que j’ai jugés nombreux. Il y avait à peu près de 50 administrateurs sur une page du groupe de la cellule de communication du parti. Ce qui était pour moi extrêmement élevé comme nombre. J’ai dû virer les gens. J’ai probablement manqué de pédagogie pour avertir les personnes concernées. Certains ont pensé que c’était en lien avec des critiques qu’ils auraient faites par rapport à tel ou tel responsable.

Il faut rappeler que c’est arrivé au lendemain d’un acharnement assez violent contre le Secrétaire Général de l’UFDG, M. Aliou Condé qui a été pris à partie sur les réseaux sociaux. Donc, c’est au lendemain de ça que j’ai supprimé les droits d’administrateurs sans les enlever dans la base. Ensuite il y en a qui ont fait rapidement le rapprochement. Je pense que ce type de mécontentement arrive, et il est de notre responsabilité de faire de la pédagogie pour que les uns et les autres comprennent la portée de nos actions.

Voulez-vous dire que c’est une tempête dans un verre d’eau ?

Ce n’est même pas une tempête. Il y a eu des mécontentements qui se sont exprimés, mais qui se sont estompés rapidement. Parce qu’il y a eu aussi des actions que j’ai entreprises rapidement. D’abord publier la charte de la cellule de communication pour que les gens comprennent qu’il y a onze administrateurs à l’intérieur. Ils sont désignés dans la cellule et puis rappeler que la cellule de communication est rattachée à la personne du président, tout ça dans un document officiel. J’ai rappelé aussi que la cellule de communication devrait être un espace convivial, de fraternité et qui devrait promouvoir le vivre ensemble et non un endroit où on exprime ses états d’âme ou sa haine personnelle.
Alors vous en tant que coordinateur de la communication que comptez-vous faire pour éviter de tels dérapages à l’avenir ?

PUBLICITÉ

L’objectif c’est d’amener les uns et les autres à respecter un certain nombre de valeurs. Par exemple les attaques contre les responsables, les attaques entre militants ou responsables de l’UFDG dans les plateformes. L’objectif c’est de faire en sorte qu’il y ait plus de fraternité et de courtoisie dans nos relations. Cela nous permettra d’apparaître sur les réseaux sociaux comme une force unique qui a le même objectif de combat politique. Aujourd’hui, l’absence de ces règles qui permettent de créer la verticalité entre nous et ces acteurs fait qu’il y a de temps en temps le sentiment qu’il y a un désordre.

Cellou Dalein Diallo a admis qu’il y a des guéguerres liées au leadership, à l’occupation des postes. Le malaise est là apparemment…

Je pense que le Président traduisait probablement autre chose. Je ne pense pas qu’il s’exprimait par rapport à ce qui se passe à la cellule de Communication. Il traduit probablement ce qu’il ressent dans son entourage, dans les appareils ou dans les fédérations du parti. Maintenant, une organisation comme l’UFDG n’est pas un long fleuve tranquille. Il arrive de temps en temps qu’il y ait des mécontentements qui s’expriment avec un peu de bruit. Mais quand ça tombe dans l’espace public, ça devient un sujet de controverse. Mais c’est ça aussi la vie dans les organisations politiques. Il faut vivre tout ça avec beaucoup de sérénité.

Comment travaillez-vous avec le vice-président en charge de la communication ?

La cellule est une action de coordination de toutes les activités de communication du parti. Son périmètre d’intervention est connu. Dans les statuts, il impulse une politique de communication. Cette politique est mise en œuvre par le secrétariat national, je suis là pour coordonner tout ça comme un chef d’orchestre qui va aider l’ensemble des musiciens à sortir une meilleure symphonie. Celui qui écrit la musique, ça va être le vice-président, les secrétariats nationaux vont faire jouer les acteurs, le coordinateur de la cellule de communication va aider les artistes à sortir une meilleure musique. Chacun a une portion de responsabilité pour que la musique de communication de l’UFDG sonne bien.

africaguinee

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

La Rédaction Vous Propose Également:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies