Info d'ici et d'ailleurs

Ousmane Gaoual à Damaro : « C’est quelqu’un qui n’a pas d’importance.

Ce jeudi, Damaro camara du RPG a accusé l’UFDG d’être responsable de l’incendie survenue à la casse hier.

 Ousmane Gaoual Diallo de la cellule de communication assure que cette déclaration est sans importance et vise à attiser la haine ethnique.L’incendie survenu hier à la casse a entraîné des dégâts matériels, dix voitures calcinées. 

Ousmane Gaoual Diallo de la cellule de communication de l’UFDG regrette cette situation, mais déclare que la vie humaine est encore plus importante. 

< ce n’est pas une nouveauté pour nous… Chaque fois que des Guinéens est violentée ou subit la violence de qui que ce soit, nous cela nous touche et appelle à notre compassion. Là, c’est des véhicules qui ont été touchés à la casse. Quelle que soit leur importance, c’est moins important que la vie humaine, que les gens qu’on est en train de tuer. 

Je pense qu’aujourd’hui face aux drames que les Guinéens vivent, la destruction de quelques véhicules de la casse ne représentent rien du tout par rapport à la vie humaine que le gouvernement est en train d’ôter > a déclaré le député. 

Sur l’accusation faite par Damaro, ce responsable de l’UFDG n’y va pas de main morte. < par rapport à l’accusation de Damaro, je pense que c’est quelqu’un qui n’a pas d’importance. Damaro, c’est un farfelu qui n’a aucune considération pour la vie humaine et qui attise la haine ethnique dans notre pays depuis qu’il prend la parole publique. Mais les Guinéens ne sont pas dupes. Pour nous, s’il essaye de nous distraire, il perd son temps. Nous avons dit qu’il n’y aura pas de troisième mandat dans notre pays. 

C’est ce qui est important pour nous et nous nous en tenons à ça. Il n’y aura ni mandat supplémentaire ni élections dans ce pays en dehors de l’opposition donc voilà, on se tient à ça et on déroule notre programme tranquillement. Pour le reste, c’est de la diversion orchestrée par le pouvoir pour opposer les ethnies, ceux qui sont à l’origine de ça, ils sont connus dans ce pays et Damaro n’est pas très loin de ces personnes-là qui font semblant de détruire les vieilles voitures et de vouloir attiser la haine ethnique. 

Hier, il suffisait d’entendre quelques victimes là-bas, c’est d’ailleurs des gens de sa communauté qui disaient que si on touche à tel véhicule, ils vont aller brûler la marina comme si tous les gens de marina étaient forcément des gens de l’opposition, comme pour montrer que les gens qui parlent comme çà sont instrumentalisés par des personnages comme Damaro. 

Pour nous, ça n’a pas d’importance, a réagi Ousmane Gaoual joint au téléphone par la rédaction de flashguinee.info. 

Elisabeth Zézé Guilavogui