The news is by your side.

Où va se tenir le procès sur les massacres du 28 septembre ?

0

La 6e réunion préparatoire du futur procès sur les événements tragiques survenus, le 28 septembre 2009, au stade éponyme de Conakry vient de se tenir à Conakry, a constaté nouvelledeguinee.com.
Près d’une décennie depuis les massacres du 28 septembre, ayant fait près de 200 morts, et plusieurs blessés et des portés disparus, le procès sur cette affaire pourrait se tenir très prochainement.
Seulement, voilà. Contrairement à la décision initiale des autorités de faire tenir le procès dans la grande salle du Cinéma Liberté, à Kaloum, c’est désormais la salle d’audience de la Cour d’Appel de Conakry qui est retenue pour abriter le jugement du capitaine Moussa Dadis Camara et cies.
La somme prévue pour le financement du procès est également revue à la hausse. Au terme de la 6e réunion préparatoire, les acteurs du futur procès demandent la somme astronomique de 78 milliards de francs guinéens pour, selon eux, la réussite du procès sur l’affaire des massacres du 28 septembre.
Le lundi 28 septembre 2009, des militaires armés jusqu’aux dents répriment dans le sang une manifestation pacifique du Forum des Forces Vives de la Nation pour exiger le départ de l’ancien chef de la junte, le capitaine Moussa Dadis Camara.
Le bilan macabre est lourd: près de 2002 morts, des portés-disparus et plusieurs blessés graves. Une tuerie qui finira par avoir raison du règne du capitaine Dadis Camara qui voulait revenir sur ses déclarations, ses engagements pour tenter de s’accrocher au pouvoir.

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite