Orientation des bacheliers : la face cachée de l’Iceberg (Par Aboubacar Mandela Camara)

Il y a un véritable disfonctionnement lié à une incohérence notoire (déconnection) entre le Pré-Universitaire, l’Enseignement Technique & la Formation Professionnelle et l’Enseignement Supérieur:

 

1-On oriente certains bacheliers dans des filières qu’ils n’ont pas choisies et qui n’ont aucun lien avec leurs aspirations professionnelles

2-Certaines filières du supérieur n’ont pas de  »souches » au pré-universitaire

3-La course effrénée à l’accès aux études supérieures détériore l’Enseignement Technique & la Formation qui est, aujourd’hui, considéré comme  »l’école des ratés »

4-Tous les élèves non admis au bac ou non orientés deviennent un véritable gâchis pour le pays, des bons à rien.

Que faut-il faire ?

1-Initier les élèves aux métiers, aux TIC et aux arts dès le primaire

2-Créer des collèges et des lycées d’enseignement technique (Bac Général et Bac Technique)

3-Rendre l’enseignement supérieur accessible à la fois aux élèves de l’Enseignement Général et à ceux de l’Enseignement technique sur concours pour ces derniers

4-Créer un seul ministère en charge de l’éducation nationale et de la recherche scientifique, appuyé par trois secrétariats d’Etat

5-Organiser des séances d’information et d’orientation scolaires à tous les niveaux.

Boubacar Mandela Camara

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies