La nouvelle est à vos côtés.

- Publicité -

N’Zérékoré : Des acteurs locaux à l’école de la vulgarisation des textes relatifs au genre

PUBLICITÉ

Le Centre d’Ecoute, de Conseil et d’Orientation des Jeunes (CECOJE) de N’Zérékoré, en collaboration avec Plan Guinée, a organisé, en début de semaine, un atelier de plaidoyer auprès des autorités et institutions pour la vulgarisation des textes relatifs au genre ainsi que l’application des textes nationaux dans les préfectures de N’Zérékoré et de Yomou, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

PUBLICITÉ

Cette rencontre a regroupé les sous-préfets, les maires et les secrétaires généraux des communes rurales de Koulé, Koropara, Kobéla, Samoe et Soulouta, de la commune urbaine de N’Zérékoré, le Club des Jeunes Filles Leaders de la N’Zérékoré, les services de santé et de sécurité.

- Publicité -

C’est la salle de conférence de la bibliothèque du CECOJE qui a servi de cadre à la cette rencontre, présidée par le secrétaire général chargé des collectivités décentralisées de N’Zérékoré. Elle vise à outiller les participants sur la notion du genre.

Selon Sékouba Traoré, responsable du CECOJE, « il s’agit d’un plaidoyer pour la prise en compte de la situation du genre dans les plans de développement locaux et les plans d’investissements annuels (PAI) au niveau des communes d’intervention de notre partenaire Plan Guinée. Il y en a 12 pour les préfectures de Yomou et N’Zérékoré, dont 6 collectivités par préfectures. Nous avons invité, sous le leadership du sous-préfet, les maires et les secrétaires généraux des communes pour aider à la réflexion et à l’intégration à la base de la situation du genre dans ces collectivités ».

- Publicité -

Prenant la parole, le secrétaire général chargé des collectivités décentralisées de N’Zérékoré, Amara Kaba, a remercié les organisateurs tout en invitant les participants à accorder une importance capitale à cet atelier. « Je voudrais, au nom du préfet, dire aux acteurs concernés, que chacun écoute avec attention les termes liés à ce plaidoyer pour qu’au sortir de cette rencontre, que vous soyez mieux outillés et capables de restituer dans les lieux qui sont les vôtres, pour que le comportement puisse changer vis-à-vis de cette question du genre », a dit monsieur Kaba.

Pour Nestor Dieudonné Mamy, sous-préfet de Samoe, cette rencontre va leur permettre de mieux sensibiliser les populations, mais aussi de monter des projets liés à la question du genre. « J’envisage qu’après ici que nous sensibilisons d’abord la population au sujet du genre. Et, après cette sensibilisation, nous montons les projets que nous allons soumettre à nos partenaires pour que les écoles maternelles soient créées dans nos secteurs et districts… »

À noter que 42 participants ont pris part à cette rencontre. Et les mêmes activités sont attendues pour la zone de Yomou.

guineematin

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

PUBLICITÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies