La nouvelle est à vos côtés.

Moussa Bérété: Parcours Atypique D’un Guinéen Aux Etats-Unis, Une Fierté Nationale.

Dans cette rubrique intitulée Personnalité ou guinéen de la semaine, votre site internet Guinée Direct Infos va à la rencontre des guinéens de l’intérieur ou de l’extérieur qui, par leur détermination et abnégation, ont fini par exceller dans leur domaine respectif et dont certains parmi eux ne sont pas forcément connus du grand public mais apportent leur expertise et leur compétence dans les secteurs d’activité dans lesquels ils exercent.

Dans cette optique, votre quotidien en ligne est allé à la rencontre de Moussa Bérété. Ce trentenaire, né à Kissidougou a passé ses études primaire et secondaire à Guéckédou où il passe avec succès son Bac 1 puis suite aux évènements malheureux survenus dans sa ville, consécutifs à l’agression rebelle au début des années 2000, il est transféré à Conakry au Lycée Kipé où il obtient son Bac 2. Avec son baccalauréat dans son escarcelle, il entre à Université Gamal Abdel Nasser de Conakry où il en sort Major de sa promotion avec une Maîtrise en Chimie en 2005. La même année, il est admis à l’Université Marne La Vallée en France. Mais une fois en France, il comprend vite qu’il ne pouvait pas y réaliser son rêve et obnubilé par le désir de réussir et de rejoindre son père, il part aussitôt s’installer aux Etats-Unis en 2006. C’est ainsi qu’il débarque aux USA avec un niveau Benchmark en Anglais très bas mais tel un érudit, il apprend très vite l’anglais au point d’avoir le niveau requis lui permettant de s’inscrire à L’université pour préparer son MBA. Il obtient son MBA à American Intercontinental University en 2008 ce qui lui a permis d’avoir ses premières expériences américaines et parallèlement il s’est inscrit à l’école doctorale de l’Université de Walden (Walden University) et au même moment, avant l’obtention de son doctorat, voulant se rendre utile pour les jeunes étudiants et avec sa passion pour l’enseignement, il commence à donner des cours à distance pour le compte de City University of Seattle (CityU).

Le parcours atypique de ce guinéen montre que le rêve est permis aux Etats-Unis, d’une Maîtrise en Chimie en Guinée, aujourd’hui Moussa Bérété est Docteur en Business Administration et il a à son actif deux (2) ouvrages tous disponibles sur Amazon, dans les librairies et sur les différentes plateformes de vente : Corporate Social Responsibility and Financial Performance : The Positive Relationship (Responsabilité Sociétale des Entreprises et leurs performances financières : La bonne relation), vendu à $67 et Building a Sustainable Business Strategy : A Guide for Managers and Students (Mise en place d’une stratégie d’affaires pour les entreprises : Guide pour les managers et les étudiants), vendu à $61. Il est aussi auteur de plusieurs articles sur comment les entreprises peuvent booster leur département IT (informatique) en termes de performances, de la rentabilité et de la gestion budgétaire. Il y a quelques mois, il a représenté COX Entreprises au forum des experts en IT Finance, forum qui avait réuni les experts venus un peu partout des Etats-Unis où il était parmi le panel très restreint des exposants.

Dr. Moussa Bérété est expert en IT Finance/Technology Business Management et Professeur d’universités. Nous l’avions rencontré.

Interview.

Guinée Direct Infos : Bonjour M. Bérété
Moussa Bérété : Bonjour M. Souaré

Guinée Direct Infos : Pouvez-vous nous dire où avez-vous commencé votre carrière professionnelle ?

Moussa Bérété : Lorsque j’ai fini mon MBA, j’avais déjà un objectif. Comme vous le savez, lorsqu’on a un dessein, on met en place un plan et on se donne les moyens pour l’atteindre. En l’occurrence, on se fixe les objectifs à court et à long terme et on se donne a deadline (une date limite) pour arriver à ses fins. Pour le court terme, il fallait que je m’inscrive en thèse mais en même temps je ne voulais pas rester sans travailler. C’est ainsi que pendant que je préparais mon doctorat, j’ai commencé à travailler pour Roche Diagnostics à Indianapolis en tant qu’Agent de Service à la Clientèle puis j’ai rapidement progressé pour devenir Analyste Décisionnel. Parallèlement, je donnais des cours à City University of Seattle (CityU) et après y avoir obtenu mon Doctorat en Business Administration en 2011, une opportunité m’a été offerte par CityU d’aller en Australie afin d’aider l’University of Southern Queensland (USQ) à développer un programme de Bachelor (Licence) en Responsabilité Sociétale des Entreprises. J’ai enseigné deux cours à Queensland et j’ai eu l’occasion de prendre part à d’importants recherches avec Australian Center for Sustainable Business and Development (ACSBD).

Guinée Direct Infos : C’est intéressant pour un début de carrière. Dites-nous après votre retour d’Australie qu’avez-vous fait ensuite ?

Moussa Bérété : À mon retour de l’Australie en 2012, je ne voulais plus travailler en plein temps dans l’enseignement. C’est ainsi que j’ai trouvé un travail de consultant dans une entreprise nommée Zuna Infotech à Indiana. Dans cette entreprise j’y avais beaucoup appris dans la mesure où je me suis rapidement transformé en Expert dans le domaine de IT (Informatique Technologie) Finance ou Technology Business Management et subséquemment, j’ai eu la chance de recevoir des invitations pour aller présenter dans de grandes conférences à travers les USA. J’étais souvent sur de grands podiums.
Vers fin 2013 j’ai quitté Zuna pour joindre Cox à Atlanta dans l’Etat de Georgia en tant qu’Analyste de IT Finance.

Guinée Direct Infos : Quels étaient votre assignment (mission, attribution) et vos accomplishments (réalisations) dans ces deux entreprises Zuna et Cox ?

Moussa Bérété : À zuna, notre mission était d’aider les Grandes entreprises à créer la transparence autour des dépenses de IT. Nous travaillions avec des sociétés qui dépensent au minimum $100 million dans la technologie par an. J’ai eu l’opportunité de travailler sur des projets de grandes entreprises comme AT&T, Chevron, Bank of America, Coca-Cola, etc.
Tandis qu’à Cox en tant qu’Analyste de IT Finance j’avais pour mission de développer un modèle pour la gestion d’un gigantesque budget de IT. Rappelons que Cox Entreprises est une multinationale dans les domaines d’automobile, média, et communication avec 60 milles employés à travers le monde. Dès ma première année, j’ai réussi à créer une forte transparence autours des coûts de IT et réussi à trouver d’importantes opportunités de réduction de coûts. En 2 ans, j’ai rapidement progressé de simple Analyste pour devenir le Manager du département de Technology Business Management. J’ai géré ce département pendant ces 3 dernières années et j’ai aidé à économiser des dizaines de millions de Dollars durant mes 5 années de service à Cox.

Guinée Direct Infos : Avez-vous quitté Cox ?

Moussa Bérété : Oui. Je viens d’accepter un nouveau challenge, une nouvelle offre comme Principal Director of IT Finance and Service Billing à MetLife à Cary dans l’État de Caroline du Nord. Au passage, je rappelle que MetLife est une multinationale en assurance avec 49 milles employés à travers le monde. A MetLife, ma mission sera d’aider à pousser la maturité et la socialisation de la transparence des coûts d’IT et d’établir le même processus chez les autres filiales internationales.

Par ailleurs, Simultanément, je donne toujours des cours en temps partiel dans deux (2) grandes Universités : Capella University et Colorado Technical University. j’ai été jury dans plus de 20 soutenances de thèses dont 12 comme directeur/mentor.

Guinée Direct Infos : Tout porte à croire que vous êtes un hard worker (un travailleur acharné, un bosseur).
Il sourit !
Moussa Bérété : Je pense en toute modestie, comme on le dit souvent, c’est le travail qui paye.

Guinée Direct Infos : Nous voyons que vous êtes auteur de deux (2) livres, pour nos lecteurs, dites nous brièvement de quoi parlent-ils ?

Moussa Bérété: Vers 2011 il y avait peu d’ouvrages sur la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). Mon premier livre parle de l’ambiguïté sur le concept de la RSE et justifie le lien entre la performance en RSE et la performance financière. Les entreprises peuvent booster leur performance financière en étant socialement et environnementalement responsables.

Le second livre est un guide de mise en oeuvre d’une stratégie de RSE.

Guinée Direct Infos : Tout récemment nous avions vu l’une de vos publications sur votre page facebook disant qu’il faut gérer la Guinée comme une entreprise. Pouvez-vous nous dire davantage qu’est-ce que vous entendez par là?

Moussa Bérété: Le monde des entreprises a certains critères comme la rigueur, le profit, la compétitivité, le focus sur le résultat, la satisfaction de toutes les parties prenantes etc. que tout gouvernement pourrait s’en inspirer. Je suis entrain de travailler sur un livre intitulé “Run the Government like a Business” qui sera publié en Français et en Anglais. Je suis ouvert à tous ceux qui sont intéressés pour devenir co-auteur dans ce projet. Ce sujet est vaste mais je vais faire mon mieux pour donner quelques perspectives en essayant de répondre à votre question.

Si nous prenons par exemple le développement durable (Société – Environnement – Économie), ce concept est devenu de nos jours une priorité pour les entreprises (…)

Ensuite, il est très important qu’on mette en place un plan (ce n’est pas seulement un vain mot), des objectifs à court et à long terme et qu’on se fasse violence pour l’atteindre. Tout ce que l’on subit aujourd’hui résulte de ce qu’on a fait hier. Notre image externe est le résultat de notre gestion interne. Ceci est valable pour l’État.

Enfin, le gouvernement peut naturellement faire usage de la notion de base des finances (Profit = Recettes – Dépenses). Les États tout comme les entreprises créent des recettes et doivent faire face à des dépenses. Les États ont aussi des investisseurs, des créanciers etc. il en est de même pour les entreprises. Le succès dans la gestion de ces éléments détermine l’aptitude de l’organisation à satisfaire les parties prenantes. Je vais m’étaler un peu sur ce dernier point car je pense que la Guinée a vraiment besoin d’aide à ce niveau, c’est pour cela il y a beaucoup de détournements de deniers publics chez nous. Il faut suivre les dépenses en ayant un système de contrôle et de gestion centralisé. J’ai géré un budget de 2 milliards de Dollars pendant plusieurs années et j’étais en mesure de suivre le dernier centime de dépense chaque mois, réduire les dépenses sans altérer la qualité des services, je savais quel service était dupliqué où on dépensait inutilement (…)

Pour la Guinée, il faut tout d’abord commencer par créer un processus centralisé d’analyse financière. Je ne demande pas à ce que tout le budget soit centralisé dans un premier temps mais au moins que l’analyse et le reporting soient centralisés. Chaque mois, on procède à une analyse de variance entre le budget, les chiffres réels et la prévision du gouvernement avec en détail chaque département ministériel. Ce système pourra donner une vue mensuelle de 360 degrés sur toutes les dépenses du gouvernement et créer une certaine transparence autours de la gestion. Si le contrôle est mensuel, cela réduit non seulement la fenêtre de détournement mais aussi met en évidence toute dépense hors du commun. Une fois qu’on atteint un certain niveau de transparence, on pourra ainsi introduire la notion de service, c’est à dire, lier chaque centime à un service de l’État. C’est là que l’on commence la vraie gestion de l’État comme une entreprise.

Guinée Direct Infos : Merci M. Bérété d’avoir répondu à nos questions
Moussa Bérété : Merci à vous M. Souaré et à toute l’équipe de Guinée Direct Infos. J’apprécie le travail que vous êtes entrain de faire et je vous encourage de continuer dans ce sens.

 

guineedirectinfos

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies