“Mouiller le maillot” et ceux qui ont mouillé leur vie ? (Opinion)

Dans des véhicules 4×4 V8, sous bonne escorte militaire avec une garde prétorienne nombreuse armée jusqu’aux dents, logés dans des suites présidentielles et quoi encore ? On dit qu’ils ont mouillé maillot, diantre !

Aujourd’hui, voilà ceux auxquels, il faut s’attacher et rendre la monnaie. La plupart sortie de nulle part (ex nihilo) comme une vraie génération spontanée, à leurs actifs, aucun haut fait d’armes, si ce n’est avoir été des “bêtes de studios” des nombreuses radios et télévisions qui nous polluent la vie ici à Conakry, par des messages qui ont largement contribué à fragiliser et érodés le tissu social. Voici nos nouveaux princes ou princesses charmantes des bois dormant auxquels nous sommes à jamais redevables. Quel clientélisme politique ?

Hier, j’ai pu lire plusieurs fois cette fatidique phrase de plusieurs internautes, ceci, après cette sortie médiatique controversée (ratée) du Premier Ministre : ” à moins que le PRAC lui laisse les mains libres (disaient eux tous) !” L’heure est grave ! Les paradigmes ont-ils changé ?

Par respect pour la mémoire de nos nombreux martyrs, il est temps qu’on reprenne nos souffles afin de donner un sens à ce périlleux et long combat pour l’instauration du changement !

Il y a des vies qui ont été mouillées à jamais, qu’aucun soleil, que dis-je ? qu’aucune chaleur ne suffira pour les faire redémarrer. À défaut de leur manifester nos compassions, notre solidarité, notre pitié, ne cachons pas sur elles !

Que dire du sort de nos nombreux militants et cadres encore en rade et abandonnés à eux-mêmes dans un état piteux ?

Que sont devenues les vies de nos vaillants responsables de Sections après avoir tenu comme de beaux diables aux répressions en tout genre ?

Ces “les plus mal déchaussés, les plus mal lotis, les plus affamés ” d’Alpha Condé, ont perçu quel dividende de leur abnégation ?

Quelle prime de résistance à l’oppression ont-ils perçue de leur lutte bi- décennale ?

Dix (10) ans après, voici des réponses qu’on aurait dû nous poser et répondre, plutôt que de continuer à applaudir des discours creux et parler de ” Maillot mouillé ” de cette classe d’opportunités transcendantale en érection dans notre pays que d’aucun appelle “Système « !

Le Professeur Alpha a-t-il échoué politiquement et réussi économiquement ? En tout cas, la quasi-totalité des symboles du parti sont tombés ! il ne reste que quelques particularités individuelles, mais dans l’ensemble, politiquement nous avons échoué. C’est triste, mais c’est cela la réalité qui crève les yeux et admettons-la !

Cette fameuse quatrième (4ème) République sonne le glas de nos dernières espérances !

Tournons-en la page !

En effet, ni nos pères encore moins nous fils de ces vaillants militants, ne pourront s’enorgueillir un jour d’avoir pu apporter le vrai changement. Cela est ainsi, comme dans toute révolution, les mieux préparés en emportent les avantages.

Nous sommes à la messe de requiem du changement version Alpha, car le changement est à jamais irréversible !

Mamoudou Traoré, militant de la première heure à Sanoya