The news is by your side.

Guinée : l’Ambassadeur de Plan International qui fait le tour du monde à vélo est à Labé

0

Laurent Simeon a décidé de se mettre au service de Plan International en se lançant dans un tour du monde à vélo afin de récolter des fonds pour notamment offrir des fournitures scolaires aux enfants des pays où il est de passage. C’est en mai 2012 à Vancouver (Canada) que Laurent Simon, cycliste français de 38 ans, débuta son tour du monde, a appris Guinéenews des sources proches de Plan International.

Au cours de son périple, il est monté jusqu’à l’océan Antarctiqu pour redescendre les montagnes rocheuses canadiennes avant de franchir la frontière américaine au niveau du Montana. Il parcourut ensuite le centre des Etats-Unis et termine le premier volet de son voyage dans le désert Mexicain, au Chihuahua avant de rentrer en France au bout de 3 mois.

Laurent Simeon s’est déjà rendu à vélo en Amérique centrale et en Amérique du Sud aux couleurs de la marque de Plan International afin de promouvoir les activités de cette institution en faveur des enfants et des jeunes, en France. Toujours en Amérique, il a aussi rendu visite aux enfants et aux jeunes bénéficiaires avec ses collègues des bureaux de pays et des unités de programmes de Bolivie, d’Uruguay, d’Argentine, du Pérou, de Haïti, du Mexique et du Guatemala.

Le cycliste humanitaire présente son vélo avec une bannière et un drapeau portant le logo de Plan International, discute avec des communautés visitées, participe à des réunions de communautés pour les sensibiliser sur les droits des enfants et des filles. Il distribue occasionnellement des kits pédagogiques dans les écoles (financées par lui) quand il le peut. Il collabore également avec le personnel des bureaux de pays de Plan International, les dirigeants de la communauté et les enseignants pour organiser des activités pour les enfants, telles que des courses cyclistes.

En Afrique, il a entamé son tour par le Maroc, traversé le Sahara Mauritanien, le Sénégal pour atteindre Guinée-Bissau avant de mettre le cap sur la République de Guinée en ce début mai. Avec sa bicyclette, Laurent Simeon est rentré en Guinée par la préfecture de Koundara, dans la région de Boké avant de se diriger vers la région administrative de Labé. Après avoir traversé la Gomba, les montagnes de Sita puis la sous-préfecture de Thianguel-Bori, l’ambassadeur de Plan international a été accueilli par ses collègues de Plan Conakry et Mamou qui avaient à leurs côtés des ONG (organisations Non-Gouvernementales), partenaires de Plan à Labé. Il s’agit notamment de l’AFEDD (appuis aux femmes et aux enfants pour un développement durable).

Ceux-ci se sont mobilisés dans la soirée du samedi 4 mai en compagnie d’Aboubacar Siddy Kéita (président de la ligue régional du cyclisme de Labé) et de trois cyclistes pour aller accueillir Laurent Simeon à Kouramangui, une sous-préfecture située à 30 kilomètres de Labé. De là, l’ambassadeur de Plan international a été escorté non seulement par des cyclistes locaux mais aussi par des véhicules de ses collègues jusqu’au centre-ville qu’il n’atteindra qu’aux environs de 19 heures.

Les journées du dimanche et d’hier lundi 6 mai, ont été mises à profit pour les visites de terrain et des entretiens avec les autorités locales de Labé. Tout d’abord, l’ambassadeur de Plan international et sa suite ont été reçus par le directeur de cabinet du gouvernorat de Labé. A l’absence du gouverneur de région, Ouremba Traoré a organisé une rencontre d’échanges entre les cadres de Plan international et les cadres du gouvernorat de Labé.

« Recevoir cette personnalité dans notre région, nous réjouit à plus d’un titre. Monsieur le gouverneur de la région administrative de Labé est en mission à Conakry mais son cabinet est là. En son nom, nous vous souhaitons la cordiale bienvenue et un très bon séjour à Labé. Je sais que le climat va vous convenir, l’hospitalité ne fera pas défaut et vous vous sentirez mieux à Labé. La région qui vous reçoit aujourd’hui est l’une des huit que compte le pays. C’est une grande région qui a plus d’un million d’habitants », déclaré Ouremba Traoré, le directeur de cabinet du gouvernorat de Labé.

En réponse, Laurent Simeon a expliqué comment est née l’idée de ce projet de faire le tour du monde à vélo.  « Je vous dis merci pour ces mots de bienvenue à Labé de la part de toutes les autorités locales et de la population. Mon rêve de connaitre l’Afrique a commencé à 12 ans devant la télévision en regardant Paris – Dakar, pas pour voir les voitures mais pour voir les paysages. J’ai dit un jour que je voudrais découvrir ce continent avec un vélo. Donc progressivement, j’ai bâti mon rêve de gosse comme on bâtit une maison. Et je me suis dit le jour où j’ai débuté à vivre mon rêve avec les yeux grandement ouverts, j’ai la chance de vivre mon rêve », a-t-il rappelé.

Du gouvernorat, la mission de Plan a été reçue par le préfet de Labé. El Hadj Safioulaye Bah qui a, à nouveau, exprimé la bienvenue à ses visiteurs avant de souhaiter que Plan soit partout en Guinée et plus précisément dans la préfecture de Labé où, dit-il, les besoins se font de plus en plus sentir.

De son coté, Laurent Simeon lui a rassuré que cela est dans les prévisions et que si tout va bien le projet ira partout ou besoin se fera sentir. De là, l’ambassadeur de Plan international a eu l’honneur de visiter des magasins de recyclage de sachets plastiques gérés par un partenaire de Plan Guinée, en l’occurrence l’AFEDD sur le territoire de la commune urbaine de Labé.

Au terme de sa mission, Laurent Simeon a tenu à placer un dernier message : « je suis en Guinée pour soutenir toutes les actions que Plan international mène directement sur le terrain en faveur de l’enfance mais aussi des communautés. Le défi qui repose sur les épaules de Plan international est immense. Puisque le problème en Afrique par rapport à l’Amérique est extrême. Elle manque de tout, infrastructures, écoles, encadrement, problème d’extrême pauvreté … Donc tout cela rend la tâche beaucoup plus difficile. C’est un défi pour tous. Enfant ou adulte, chacun doit avoir un rêve dans un coin de la tête, un objectif à suivre pour le futur.»

En Guinée, la tournée de Laurent Siméon s’étendra sur cinq semaines. De Labé, l’ambassadeur de Plan international se rendra successivement à Mamou, Conakry, Faranah, Kissidougou en passant par Kérouané puis à N’Zérékoré, Macenta et Guéckédou, la dernière étape avant de se diriger vers la Sierra Leone et le Liberia.

Au total, plus de 96 966 kilomètres ont été déjà parcourus depuis le début de son voyage en 2012, avec son vélo, lui-même, sa nourriture, son équipement et ses bagages.

A signaler que Plan International travaille en Guinée depuis 1989 pour aider les enfants vulnérables à accéder à leurs droits à l’éducation, à la santé, à la protection et aux moyens de subsistance. Plan œuvre pour un monde juste qui fait progresser les droits des enfants et l’égalité pour les filles. C’est une institution internationale qui mobilise ses partenaires privés et publics pour donner les moyens aux enfants, aux jeunes et aux communautés, de mettre en œuvre les changements essentiels pour lutter contre l’exclusion, la vulnérabilité et les discriminations à l’encontre des filles.

Guineenews
Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite