Mohamed Kaba du PADES à Alpha Condé, « Quand on aime son pays, on ne demande pas à des guinéens de frapper d’autres guinéens ».

La sortie musclée du chef de l’état guinéen (Alpha Condé, ndlr) à Faranah, n’a pas été inaperçue chez d’autres partis politiques de l’opposition guinéenne.

Selon le parti de Dr Ousmane Kaba, les propos tenus par le président Alpha Condé n’incitent qu’à la violence, en disant aussi que cela n’entraine que le chaos dans le pays. A en croire le coordinateur national du PADES, Mohamed Kaba sans passer au dos de la cuillère, répond au président Alpha Condé, en ces mots.

« Quand on aime son pays, on ne demande pas à des guinéens de frapper d’autres guinéens. En le faisant, nous incitons les populations à la violence. Et la violence ne peut entraîner que le chaos. Quand on aime son pays, on promeut la cohésion sociale, l’unité nationale, et on fait la promotion de la paix, mais surtout on applique la justice en la laissant faire son travail.

Voilà comment ce qu’on devrait faire pour prpuver que l’on aime son pays », a-t-il lancé ce samedi 22 février, lors de l’Assemblée Générale hebdomadaire du dudit parti à son QG à Nongo.

Poursuivant son intervention, Mohamed Kaba lance un appel à tout un chacun à la retenue, avant de souligner que nul n’est censé appliquer une loi, qu’il qualifie « d’illégale ».

« Tous ceux qui sont invités d’aller à la violence, je voudrais vous dire que vous n’êtes pas obligés de le faire. Nul n’est censé appliquer une loi qui est manifestement illégale. Vous avez le droit de ne pas le faire parce que votre éducation ne vous permet pas d’aller vous faire attaquer aux libres citoyens.

Ce sont vos frères, ce sont vos sœurs, ces sont vos pères, il ne faut jamais le faire. Il est adressé aux populations, il est surtout adressé aux forces de l’ordre, de la défense, de la sécurité, (…) », a martelé ce proche d’Ousmane Kaba.

Gilbert.T pour flashguinee.info