Info d'ici et d'ailleurs

Ministère des Affaires Etrangères : A sa prise de fonction, Dr Ibrahima Kalil Kaba s’engage à unir la Communauté diplomatique au service de la Guinée (Discours)

Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement et du Cabinet Présidentiel,

Honorables Députés,

Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, et Représentants de missions diplomatiques et consulaires,

Mesdames et Messieurs les hauts cadres de l’Administration ;

Chers collaborateurs à tous les niveaux ;

Distingués invités ;

Mesdames et Messieurs,

Le 18 janvier dernier, son Excellence Monsieur le Président de la République m’a, une fois de plus, honoré de sa confiance en me nommant au poste de Ministre des Affaires Étrangères et des Guinéens de l’Étranger.

Au moment où je m’apprête à prendre officiellement fonction, je rends grâce à Dieu, le Tout Puissant, de m’avoir destiné cette haute responsabilité au service de notre cher pays, la Guinée.

Je voudrais ensuite exprimer, de manière simple mais profondément sincère, ma reconnaissance à Son Excellence Monsieur le Président la République, Professeur Alpha CONDE, pour la confiance qu’il a bien voulu placer en ma modeste personne, pour servir à ses côtés en tant que proche collaborateur pendant toutes ces années.

Ma conviction est que la meilleure manière de traduire cette gratitude consiste à servir en toute circonstance de manière loyale, dans le respect de l’éthique, des valeurs républicaines et avec la culture du résultat. Pour cela, je m’engage devant vous à donner le meilleur de moi-même à ce nouveau poste.

J’exprime ensuite ma gratitude à Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Ibrahima Kassory FOFANA et l’assure de ma pleine collaboration et de mon engagement pour la réussite de la mission confiée au Gouvernement qu’il dirige.

En cette occasion solennelle qui représente un moment singulier dans ma vie, mes pensées vont aussi et surtout vers mes chers parents qui m’ont apporté une éducation et des valeurs sans lesquelles je ne serai certainement pas ici. Qu’ils voient en cette nomination le fruit de leur labeur.

A mes amis, mes proches et à toutes les personnes d’ici ou d’ailleurs qui m’ont témoigné leur plein soutien depuis ma nomination, je souhaite adresser mes remerciements et leur promet de tout faire pour ne pas les décevoir.

Cher Mamadi, vous m’accueillez aujourd’hui, à cet instant solennel de notre passation, dans notre Ministère des Affaires Étrangères et des Guinéens de l’Étranger.

Je voudrais vous remercier pour cet accueil chaleureux qui traduit mon sentiment de fierté de vous voir figurer dans cette longue lignée de Ministres qui ont marqué l’histoire de notre diplomatie.

Votre capacité de travail et votre engagement vous ont amené à cette haute fonction. Vous y avez incarné la diplomatie au service de l’émergence de notre pays, la Guinée.

Vous avez été à la hauteur de vos responsabilités en cette période de pandémie de la Covid-19 en assistant nos compatriotes à l’étranger et en mettant en place un programme de rapatriement pour certains d’entre eux.

Vous avez été l’artisan de toute une série d’initiatives dont la liste est longue. Je peux en particulier citer l’organisation en 2019, de la Conférence Diplomatique sous la Haute Autorité de Son Excellence Monsieur le Président de la République et l’obtention de la Présidence du Groupe des 77 et la Chine pour cette année 2021. Ma reconnaissance va également à tous les cadres et le personnel du Département pour l’excellent travail accompli.

Monsieur le Ministre, Cher Mamadi

Mesdames et Messieurs,

Je viens dans ce Ministère avec un esprit de confiance. D’abord la confiance en votre engagement, Mesdames et Messieurs les cadres. Ensuite la confiance en votre capacité à mettre en œuvre les conclusions et recommandations de la conférence diplomatique lors de laquelle vous avez, sans complaisance, révélé les maux qui minent notre diplomatie et proposé des solutions pour la rendre plus performante et à la hauteur des ambitions du pays.

Ce chantier ambitieux de transformation de la fonction et de la carrière diplomatique pour être une diplomatie au service du développement se traduira par la poursuite et l’approfondissement des reformes dans le dialogue et la confiance.

La responsabilité de la conduite de ces reformes m’incombent désormais et je suis conscient des défis qui sont à la fois nombreux et complexes.

Il s’agit :

D’un défi politique et diplomatique ;

D’un défi économique et environnemental ;

D’un défi social et culturel ;

D’un défi juridique et consulaire ;

Et, d’un défi administratif et financier.

Aujourd’hui, le ministère fait face à l’ensemble de ces défis dans un monde globalisé, devenu un village planétaire et interconnecté qui met parfois à rude épreuve, le schéma du fonctionnement de la diplomatie traditionnelle, du fait, notamment, de l’essor des nouvelles technologies de l’information et de la Communication.

Pour réussir, nous allons devoir nous adapter, penser et agir autrement, sous la clairvoyance du Chef de l’État pour que notre diplomatie contribue significativement à l’amélioration des conditions de vies des guinéens de partout dans le monde.

Mesdames et Messieurs,

Notre Ministère est la vitrine de la Guinée.

Avec votre soutien et celui du Président de la République et du Chef du Gouvernement, je m’engage à la mise en œuvre effective et diligente des recommandations de la Conférence diplomatique. Des conclusions qui couvrent tous les aspects d’une diplomatie moderne. Je m’engage à unir et à fédérer la Communauté diplomatique au service de l’émergence de la Guinée.

Mesdames et Messieurs,

Notre Ministère est celui des affaires étrangères mais il est aussi et surtout celui des guinéens de l’Étranger. Ces millions de nos braves concitoyens de la diaspora qui constituent une force extraordinaire de développement de notre pays. Nous devons veiller à la mobilisation de ces compatriotes pour leur participation effective au développement socioéconomique du Pays. Nous devrons aussi veiller à leur sécurité dans leurs pays d’accueil et de transit, et faciliter le retour et la réinsertion de ceux d’entre eux qui en expriment le souhait.

Je voudrais compter sur le soutien de mes collègues du Gouvernement et des Partenaires de la Guinée.

Dès la semaine prochaine, je recevrai les directeurs et les chefs de service pour engager avec eux un dialogue qui devrait nous permettre de traduire en actions concrètes la vision du Chef de l’État d’une diplomatie économique pour l’émergence de la Guinée et pour son rayonnement dans les grands ensembles sous-régionaux, régionaux et internationaux.

Pour terminer, j’ai une pensée particulière pour ma tendre épouse Tiranké et mes 5 garçons. Je pense aussi et surtout à mon défunt frère Mohamed Moustapha KABA qui aurait bien voulu vivre cet instant avec vous, avec moi.

Je vous remercie

Dr Ibrahima Kalil Kaba