Les nouvelles sont à vos côtés.

Minés par des une discorde, Alpha Condé appelle à l’union des ministres ressortissants de Kindia

La guerre d’égo entre les ministres natifs de la ville de Kindia n’est plus un secret de polichinelle. Ce lundi 6 janvier 2019, alors qu’il était en visite dans la région, le Président Alpha Condé n’a pas hésité d’évoquer cette guerre intestine entre le ministre des transports, Aboubacar Sylla, le ministre de l’environnement, Oyé Guilavogui et le ministre de l’énergie, Cheick Taliby Sylla.
Pour le président Alpha Condé, la pérennisation des actions posées dans le cadre de L’ANAFIC dépend de l’entente entre ses trois ministres.
“Sages de Kindia, femmes de Kindia et jeunes de Kindia. Je dois d’abord vous féliciter pour votre grande mobilisation. Avant de venir ici, nous avons inauguré deux ouvrages construits dans le cadre de l’ANAFIC. Mais pourquoi nous avons lancé l’ANAFIC ?
C’est parce que nous voulons que les richesses de la Guinée profitent aux populations, or la majorité des populations se trouvent dans les villages. Depuis le mois de mars dernier, nous avons déjà lancé plus 780 projets et chaque année ça sera la même chose parce que nous voulons que les villageois vivent aussi bien que les gens qui sont à Conakry.
Mais pour cela, il faut que nous travaillons main dans la main.
C’est pourquoi je lance un appel aux fils de Kindia qui sont ministres, Oyé Guilavogui, Cheick Taliby Sylla et Aboubacar Sylla qu’ils se donnent la main afin qu’ils réunissent tout Kindia, qu’ils n’acceptent pas la division, que certains ne disent pas vive Oyé, certains ne disent pas vive Sylla, qu’ils disent vive Kindia. ils sont là pour travailler pour la Guinée, mais aussi pour Kindia”, a dit le Président Alpha Condé.
Alpha Oumar Bah
Vous pouvez lire aussi :  Négociation entre gouvernement et SLECG : Aboubacar Soumah pose une condition

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite