La nouvelle est à vos côtés.

« Merci pour ce geste, j’espère que d’autres fils de ce pays suivront le même pas », selon Sidya Touré.

Une rencontre regroupant les membres et leaders du FNDC parmi tant d’autres.
Ce vendredi 7 mai 2019 au QG du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC).
Le président de l’UFR, Sidya Touré a évoqué aujourd’hui le problème phare des guinéens qui n’est rien d’autre que la « misère ».
« La totalité de nos compatriotes aujourd’hui vit dans la misère absolue. Vous prenez tous les secteurs, vous verrez exactement où en est aujourd’hui notre pays », a lancé l’ex haut représentant du chef de l’État.
Poursuivant son intervention, le N°1 de l’UFR Sidya Touré confiant du changement de régime en 2020 promet d’aller au bout du doigt jusqu’à ce que la victoire finale soit remportée.
« Donc, c’est quelque chose qui est un devoir sacré pour nous tous de faire en sorte que le changement arrive rapidement ici et cela plus tard possible, c’est la fin du mandat en 2020. Nous nous inscrivons dans ce cadre là et ce qui a été dit ce matin est le résultat du travail que nous avons effectué et nous continuerons dans ce sens jusqu’à ce que la victoire finale puisse arriver », indique-t-il .
Pour la démission de l’ancien ministre de la Justice, garde des Sceaux Me Cheikh Sacko, l’ancien Premier Ministre Sidya Touré a apprécié et qualifié la décision du barreau de Montpellier d’un geste puissant et patriotique .
« Dans tout ce que nous venons de dire, nous avons évoqué tous ces gens qui sont en train de piller notre pays aujourd’hui et qui sont en train de militer pour la pérennisation de ce gouvernement. Si des fils de ce pays prennent conscience de cela, malgré leur propre situation, mais prennent en compte le désarroi de leur peuple et posent des actes aussi importants comme ce que nous venons de voir avec la démission du ministre Sakho, nous devons l’évoquer, le saluer et dire à quel point les guinéens ont compris le message qu’il a passé », a-t-il confié.
En ajoutant que : « C’est un message fort qui a entrainé des débats à l’assemblée nationale Française, vous savez pourquoi. Donc, je voudrais vraiment saluer ici le geste posé par notre frère, le ministre Cheikh Sako, posé en faveur de notre pays et je voudrais associer à cela le député Sékou Benna Camara qui également, vient de se dissocier totalement de ce projet funeste qui veut mener notre pays vers une situation dramatique que nous souhaitons éviter. L’acte qu’a posé Cheikh Sako a largement affaibli la position du gouvernement, notamment à l’extérieur ».
Ci-après, conclut-il : « Partout ou vous allez, on vous demande, attendez, le ministre d’Etat ministre de la justice, garde des sceaux, a démissionné. Ça veut dire qu’il y a un problème en Guinée. Merci pour ce geste, j’espère que d’autres fils de ce pays suivront le même pas ».
Gilbert Tounkara pour flashguinee.info
 
  661100672 / 629671652
Zone contenant les pièces jointes
Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies