Médias : le Syndicat de la presse privé de Guinée change de nom

Le Syndicat des Professionnels de la Presse Privée de Guinée (SPPG) ne veut plus défendre que les intérêts des journalistes de la presse privée, mais ceux de l’ensemble des hommes de médias en Guinée. C’est pourquoi aucours d’une conférence de presse animée ce lundi 24 mai à la maison commune des journalistes à Kipé, les responsables dudit syndicat ont évoqué des modifications avant d’indiquer que la structure s’appelle désormais “Syndicat des Professionnels de la Presse de Guinée”.

«Les nouveaux textes ont écrasé un mot qui existait dans l’ancienne appellation. nous sommes désormais le syndicat des professionnels de la presse de Guinée. Cela c’est pour vous dire que nous avons tiré beaucoup de leçons, on s’était rendu compte que notre champ d’action était trop limité. Ce qui fait que lorsqu’il y’avait un cas concernant les journalistes des médias publics on ne pouvait pas réagir puisque le syndicaliste est aussi excave des textes. C’est pourquoi quand Almamy Kaala Conté de la RTG a été condamné sur la base du code pénal dans l’affaire qui l’a opposé à Kiridi Bangoura, nous n’avons pas pu réagir puisqu’il n’est pas syndiqué. On a eu le même problème avec Sorel Keita de la RTG mais aussi le doyen Amadou Diouldé Diallo puisqu’ils sont de la presse publique», a fait savoir Sékou Jamal Pendessa, un des secrétaires du syndicat.

Par la même occasion, le jeune syndicaliste indique également qu’avec ce nouveau document, même ceux qui font des services similaires comme des photographes et autres peuvent y adhérer.

Cette conférence de presse intervient à la veille de l’élection des membres du bureau prévue demain Mardi à la maison de la presse.

Boubacar Barry

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les + Lus