Médias: le SPPG sanctionne un journaliste pour usurpation (Décision)

Le mercredi 10 Août 2022, l’antenne régionale SPPG-N’zérékoré a été saisie du cas d’un journaliste qui, se faisant passer pour un reporter de radio Espace forêt, a réalisé des interviews et pris des images au sein d’une entreprise locale où il a rencontré des employés, puis le Directeur Général avant d’être démasqué par ce dernier qui a aussitôt porté plainte contre lui. Le lendemain, l’entreprise a déposé une lettre de désistement mais au même moment, la Direction d’HADAFO Médias aussi engageait sa plainte pour usurpation de titre, faux et usage de faux. Informé par l’antenne régionale, le bureau exécutif national avait, dans un premier temps décidé de ne jamais intervenir pour ce confrère dont le comportement déshonorant est totalement contraire aux principes et valeurs défendus par notre grande et noble famille syndicale. C’est finalement au terme de 3 jours de garde à vue et pendant qu’il était sur le point d’être déféré à la maison centrale de N’zérékoré que le bureau a accepté d’intervenir auprès de la Direction du groupe HADAFO, tout en prévenant le mis en cause que le SPPG prendra des mesures contre lui. Après avoir reconnu sa faute d’abord auprès du SPPG-Forêt, ensuite auprès du bureau national, le journaliste a donné des garanties de non répétition avant de s’engager à se plier à toutes mesures disciplinaires éventuellement prises par le bureau.

À l’issue d’une réunion virtuelle tenue le samedi 13 Août 2022 dans soirée, le bureau exécutif du syndicat des professionnels de la presse de Guinée a décidé ce qui suit:

II-1) Il est formellement interdit au journaliste dont les faits sont susmentionnés, d’exercer pendant 6 mois à compter de la date de publication de la présente décision;

II-2) Il lui est également interdit de prendre part à tout événement dédié à la presse jusqu’après les prochaines commémorations du 3 mai, journée internationale de la liberté de la presse.

Le Bureau National remercie l’antenne régionale SPPG-N’zérékoré pour le rôle joué dans ce dossier et ses rapports édifiants remontés à Conakry.
Nous remercions également et surtout la Direction Générale du groupe HADAFO qui a accepté de retirer sa plainte en laissant le soin au syndicat de statuer sur le cas de ce journaliste dont l’acte pouvait causer des dommages à Radio Espace Forêt.

Pour finir, nous rappelons à tous les journalistes que le SPPG ne va jamais cautionner ou tolerer des agissements contraires à la déontologie et aux bonnes pratiques de notre métier.

Conakry, le 13 Août 2022.

Le bureau exécutif national

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...