Massacre du 28 septembre 2009: La communauté internationale met la pression sur le gouvernement guinéen

Onze (11) ans après le massacre du 28 septembre 2009 en Guinée, les États-Unis, la France et l’Union Européenne demande, à travers un communiqué, aux autorités du pays à tenir le procès afin de rétablir les familles des victimes dans leur droit.

Ci-dessous la copie du communiqué

La rédaction

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies