Masisi – Religion (RDC) : l’église 8e CEPAC au cœur d’une vive tension ce dimanche 08 janvier

La tension était vive entre les fidèles de l’église 8e CEPAC de Masisi-Centre au Nord-Kivu et le révérend pasteur Hamuli Limashi, ce dimanche 08 janvier 2023.

Pour cause, fidèleS de cette église n’ont pas réussi à digérer la présence du révérend Hamuli Limashi accusé de mauvaise gestion et d’adultère. Cette information est livrée par la société civile forces vives noyau de Masisi.

« C’est depuis 4 mois que des problèmes majeurs surgissent au sein de cette église, il s’agit notamment des griefs des biens matériels et d’adultère dont le révérend pasteur Hamuli Munihire Limashi est accusé. Pour plusieurs fidèles de cette église, bien que blanchie dans le dossier où ce révérend était accusé d’adultère, il devait ainsi perde ce statut et tous les avantages liés à cette fonction conformément aux normes de l’église », indique Muisha Kasiwa, président de cette structure citoyenne contacté par Kabali Jérémie.

Et de préciser : «Aujourd’hui 8 janvier 2023, s’étant présenté à l’église comme révérend, la plupart de fidèles n’ont pas voulu le voir devant eux comme avec ce statut vu les griefs lui attribuer et que la hiérarchie de l’église semble ignorer. En pleine messe, les fidèles l’ont hué et chassé, ce qui a suscité l’attention des services de sécurité qui sont vite intervenus ».

Notons que la situation est redevenue calme grâce à l’intervention de la PNC, appuyée par l’ANR qui ont pris la décision de cadenasser toutes les portes de l’église pour barrer à toute éventualité.

Dans la foulée, le révérend pasteur précité a été également mis en détention pour calmer les tensions. Pendant ce moment, la présence à Masisi du représentant légal et le délégué de la 8e Cepac seraient d’une importance capitale pour gérer ce dossier, rapportent des sources proches de l’église.

Cedrick Sadiki Mbala

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...