Marie Louise à Élie Kamano: il sera plus dictateur que le président actuel

Élie Kamano a été destitué a la tête du parti guinéen pour la solidarité, la démocratie et le  développement, l’artiste n’entend pas se plié à la décision. La fondatrice dudit parti a été interrogée par nos confrères de Lynx FM ce mercredi matin, Marie Louise estime que c’est son bien fait qui se retourne contre elle.
<<Dans la vie , il y a des erreurs qui se glissent  par simplement une question de pitié ou par l’amour de son prochain. Élie Kamano est venu chez moi accompagné de ses amis qui crient aujourd’hui sur la toile, pour me demander de lui céder mon parti vue que je voyage beaucoup. Des personnes très proches de moi se sont impliqués pour que je lui cède la tête du parti, j’ai accepté. S’il est reconnaissant par rapport aux bien faits, il doit l’admettre. Si mon bien fait se retourne contre moi, je ne peux seulement que  regretter>>, a laissé entendre la fondatrice du PGSD
Poursuivant ses explications, Dame Marie Louise Kamano dit avoir accepté de céder la tête de son parti à l’artiste,   pour lui permette d’avoir un avenir radieux. Mais, déplore-t-elle:<<je remarque qu’actuellement qu’il fait du parti un fond de commerce. Avec tout cela, il n’est pas humble, il est orgueilleux il se fait passer par un roi , alors qu’aujourd’hui la lutte pour tous les guinéens surtout la jeunesse doit s’accentuer sur la promotion de la démocratie mais pas sur la dictature. Lui , il sera plus dictateur que le Président actuel parce en faisant passé sa vision, il a dit avoir réuni  le bureau exécutif et je suis partie vers lui, pour lui demander de me  passer le procès verbal de la réunion, il s’est enflammé en me retirant la parole comme il veut ,devant mon fils a qui il a même barré la route quand on voulait sortir. C’est des comportements que je n’ai pas supporté, parce c’est la discipline qui règle la vie en société>>
Said gaya,pour flashguinee.info

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies