Nombre Manifestation du 20 juillet : les avocats du FNDC alerte la CPI

Comme annoncé un peu plus tôt, les avocats du front national pour la défense de la constitution (FNDC) ont fait un important communiqué dans lequel ils disent avoir saisi la cour pénale internationale (CPI) par rapport à la manifestation prévue demain lundi pour, dit-on, chasser Alpha Condé du pouvoir.

Dans ce communiqué, les soussignés indiquent avoir alerté «la cour pénale internationale de la tenue prochaine d’une manifestation citoyenne le 20 juillet 2020 et qui doit rassembler des milliers de personnes contre le pouvoir actuellement en place», peut-on lire.

Les même communiqué mentionne que les avocats ont aussi attiré l’attention de la CPI sur «Le risque de répression policière» à l’occasion de cette nouvelle manifestation et dans «le prolongement de la dérive autoritaire» à l’œuvre depuis plusieurs années dans le pays.

Tout en dénonçant les violences enregistrées lors des récentes manifestations, les défenseurs du FNDC soulignent que «la répression des opposants a notamment été dénoncée par l’ONG Human Rights Watch, Amnesty International, le FIDH…l’ONU, la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), les États-Unis, l’Union européenne et la France» qui ont appelé aux respect des libertés.

«En avril 2020, les soussignés avaient saisi au nom et pour le compte du FNDC la CPI sous la forme d’un signalement pour dénoncer les graves violations des droits fondamentaux qui se répètent et s’intensifient en Guinée depuis plusieurs années», insistent-ils dans ce communiqué attendu depuis la dernière communication de Sékou Koundouno, responsable des stratégies et planification du FNDC, en fin de journée.

Boubacar Barry,pour flashguinee.info 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les + Lus