Info d'ici et d'ailleurs

Mamadou Sylla: « je n’ai pas réclamé le poste de chef file de l’opposition, c’est la loi qui m’a donné… »

Récemment reconnu comme le chef de fil de l’opposition par ses collègues députés, Mamadou Sylla, président du parti l’UDG, affirme qu’il n’a pas demandé ce poste qu’il occupe aujourd’hui, mais tout simplement, c’est la vérité qui a été dite.

Il a fait cette sortie chez nos confrères de Hadafo Medias, dans leur émission des grandes gueules.

« Quand vous dites que j’ai réclamé ce poste de chef de fil de l’opposition, non, je n’ai pas réclamé, c’est la loi qui m’a donné, donc c’est un droit même s’il est venu en retard, c’est un tort qui a été réparé, puisque j’ai 4 députés, donc je devrais être directement installé dans ma fonction de chef de fil de l’opposition, depuis la prise de fonction de l’Assemblée Nationale », dit-il.

Dans la même émission, l’actuel chef de fil de l’opposition est revenu sur la composition de son cabinet, qui est constitué de 15 personnes.

« Beaucoup de partis politiques qui étaient alliés à l’UFDG, tout le monde ne s’est pas retrouvé dans le cabinet de l’ancien chef de l’opposition, El Hadj Cellou Dalein Diallo.  Et cela a amené des frustrations, les papa Koly, les Mouctar n’étaient pas dedans. Je vais vous dire dans mon groupe parlementaire, nous avons 14 députés et 9 partis politiques, s’il faut prendre tout le monde pour qu’il y ait la cohésion dans le groupe, je vais penser à tout le monde, les chefs des partis qui sont aussi des députés avec moi à l’Assemblée nationale, seront dans mon cabinet de chef de l’opposition », a dit le président de l’UDG.

Concernant le rôle principal auquel il fera face, El Hadj Mamadou Sylla parle du dialogue social entre le gouvernement ou la mouvance présidentielle et l’opposition. Il a en outre mis un accent particulier sur la visite qu’il rendre aux prisonniers politiques, qui croupissent dans les différentes prisons du pays.

Lamine KABA

628 86 20 47