Mali: l’UA et la CEDEAO haussent le ton après l’arrestation du président et du premier ministre de transition

À travers un communiqué conjoint dont nous détenons la copie, l’Union Africaine (UA) et la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont réagi ce lundi 24 mai à l’arrestation par des militaires du président et du premier ministre de la transition au Mali.

Les deux institutions se disent préoccupées par cette situation qu’elles condamnent et exigent la libération immédiate et sans conditions de Bah N’Daw et Moctar Ouane.

Ci-dessous, la copie du communiqué

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies