La nouvelle est à vos côtés.

Magika du groupe Mifa Gueya dans les rues de Pita : ‘’Je ne veux pas qu’on me traite de fou’’

Alhassane Diallo, plus connu sous le nom de Magika du groupe Mifa Gueya, va mal. Il traîne une maladie qui le ronge depuis des années. Interné récemment dans une clinique à Labé, le binôme de Two Marley a pris ses jambes à son cou.

Il a été localité récemment dans la préfecture de Pita. Magika explique les raisons qui l’ont poussé à quitter la cité de Karamoko Alpha Mô Labé. ‘’J’étais à Labé, mon frère est venu, il voulait m’amener au cabanon (…). On m’a accusé, je suis venu à Pita’’, indique-t-il.

‘’Je n’ai pas de programme. Je suis à coté de mes amis policiers, c’est là-bas que je dors. Je ne veux plus aller dans les quartiers parce que je n’ai pas confiance [aux gens]’’, dira-t-il. ‘’Mon frère a douté de ma conscience. Je suis complet dans ma tête, je ne veux pas qu’on me traite de fou’’, ajoute-t-il.

Une dent contre le Bureau guinéen du droit d’auteur (BGDA)

‘’Ce n’est pas le président Alpha Condé qui me doit de l’argent, c’est le ministère de la culture (…). Chaque artiste qui sorti un album a son nom au BGDA, il doit être payé. Ma carte a été volée par mes amis, membres de Mifagueya. Je veux que le BGDA me paye. Parce que c’est moi qui nourris ma femme et mes enfants’’, coupe court ce société du groupe de rap Mifa Gueya.

visionguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies