Madifing Diané passe aux aveux :  » notre souhait aurait été de les arrêter si on pouvait, que de les tuer… »

C’est une révélation embarrassante pour le gouverneur de Labé qui vient de surgir sur les réseaux sociaux. Dans une interview qu’il a accordée à un journaliste français, Madifing Diané reconnaît que lors des manifestations politiques, la volonté des autorités est d’arrêter si elles pouvaient les manifestants, que de les tuer.

« Il y a eu des morts, on ne le cache pas, c’est à ciel ouvert. C’est avec peine qu’un citoyen pour ou contre système soit mort. Notre souhait aurait été de les arrêter si on pouvait les arrêter, que de les tuer. C’est ça la vérité. Je dis à tord ou à raison, nous avons tord. Cest un de nos enfants qui est certainement mort, parce qu’il est de l’effectif de ceux qui doivent être protégés par nous », a déclaré le gouverneur de Labé.

Alpha Oumar Bah pour Flashguinee

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies