La nouvelle est à vos côtés.

Littérature: Paul Faber, le poète de l’Amour jette un regard sur la société guinéenne (Chronique de Mohamed Salifou Kéita)

PUBLICITÉ

Partager

Dernièrement le poète écrivain guinéen, Paul Faber a présenté son nouveau recueil de citations, «Réflexions et vérités ». C’est la dixième œuvre littéraire de cet auteur prolixe dont la créativité s’articule autour des thèmes relatifs à la vie de tous les jours, à l’amour, au mariage, à l’honnêteté, au mensonge ou encore à son antipode.

Bien, face à la constance des publications de cet auteur qui excelle dans tous les genres littéraires, cependant, il est vraiment indéniable de rentrer dans les serres de ses livres captivants afin de rendre compte de sa démarche littéraire aux lecteurs friands de littérature.

Si la récente œuvre composée de 32 thèmes de « réflexions » est un véritable voyage dans le temps et l’espace, elle est aussi l’analyse de la somme des réalités de tous les jours propres à toutes les sociétés.

«Ce sont des événements de la vie qu’on vit au même moment que les autres, seulement, le philosophe à une certaine sensibilité différente», dira-t-il en substance sur cet ouvrage.

Ce poète de l’amour, anonyme, fin observateur de la société guinéenne, est aussi auteur de plusieurs ouvrages dont entre autre : « la Fiancée du Diable ; sur l’échiquier de la révolution Sékoutouréenne ; la maîtresse du ministre»

En lisant son célèbre ouvrage « la maitresse du Ministre », on y découvre un véritable régal, l’expression d’une cohabitation entre le pouvoir et le sexe: deux phénomènes de société en osmose dans un environnement où l’éthique est sclérosée au profit de l’instinct grégaire.

Evidemment, autres temps, autres mœurs !

D’ailleurs dans cet univers romantique, Paul Faber, remonte en surface certains faits saillants de cette époque de la » Révolution »

« (…) Saran séjourna dans son foyer pendant deux mois comme prévue. Mais la réception offerte à l’ambassade avait laissé un goût amer. C’était elle qui était à l’origine de la nomination de son mari à ce poste. Elle trouvait cela injuste, même si elle se rendait compte du vide qu’elle causait par son absence. Pendant ce temps, sa coépouse se taillait tous les honneurs liés à ce poste. Il n’était plus question pour elle de cautionner cela (…) »

Cet auteur, romancier constant, est aussi un poète d’une sensibilité à fleur de peaux. Son recueil de poèmes « Amour et Merveilles » se situe dans cette logique déroutante.

C’est une œuvre subtile et merveilleuse. Elle est empreinte d’émotions vivantes. Elle exprime aussi l’allant manifeste des sillons de la prédilection marquée. Elle magnifie d’avantage au grand jour, les sentiments vivants d’un être exceptionnel, attachant, amoureux de la vie, de sa vie et de son amour:

Dans « Ma Poétesse » Paul Faber s’écrie…

« (…) Je ressens ton âme féconde/ Et mon désir de partager cette source féconde avec mon âme vagabonde (…) »

Quelle magie !

« Amour et Merveilles ». C’est l’expression du suc des » merveilles » de la vie.

La vie tout court, mais aussi dans sa splendeur.

Quand au recueil, « Prières Lumineuses », c’est une œuvre intemporelle a mi-chemin entre les cantiques et l’exaltation des biens faits du » seigneur ». Elle revivifie l’esprit humain, ce, en vue de son élévation spirituelle. Elle transcende le temps pour laisser libre court à la nourriture spirituelle.

C’est un long poème! Une ode révélatrice de l’attachement de son auteur à la lumière céleste.

En bon poète, il révèle la dimension spirituelle de la poésie, qui exalte Dieu dans toutes ses dimensions et dans toute sa miséricorde.

Comme une flamme incandescente née des entrailles d’une muse qui a trouvé sa voie et qui apporte dans le souffle strident du Zéphyr ardent, le scintillement du cristal éclatant, il sied comme un berger, comme un phare, qui illumine les hommes insensibles.

Au demeurant tous les hommes!

« (…) Que ta lumière nous éclaire, qu’elle nous protège, qu’elle nous guide en ce moment dans notre vie de chaque jour, et dans la vie éternelle (…)

En lisant assidument ses livres, on découvre réellement une autre facette de la créativité littéraire de l’auteur de » Prières Lumineuses ». Ce poète de l’amour ausculte à tout bout de champ, la société guinéenne, pour nous produire des œuvres majeures qui sont désormais tapies dans le temps et dans l’espace.

Mohamed Salifou Kéita est Journaliste et Ecrivain, Critique Littéraire. Expert en Communication Stratégique. Auteur de l’ouvrage « Littérature Guinéenne », la première Anthologie de la Littérature Guinéenne d’Expression Française

guineenews

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

La Rédaction Vous Propose Également:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies