La nouvelle est à vos côtés.

Liga : les raisons du retour au top du Real Madrid

Le Real Madrid enchaîne les bons résultats, et reste encore en bonne position pour prétendre au titre final dans les trois compétitions auxquelles il participe. Retour sur les raisons de ce retour en forme des hommes de Santiago Solari.
L’entrejeu a repris les commandes
Si le Real Madrid a eu autant de mal en première partie de saison, c’est en grande partie parce que son milieu de terrain était très fragile. Désormais, Luka Modric, Toni Kroos et Casemiro sont de retour à leur meilleur niveau, à l’approche des grandes échéances en Ligue des Champions, tout comme des joueurs comme Marcos Llorente ou Dani Ceballos. Des performances qui permettent aux Madrilènes d’être moins perméables sur les séquences défensives, mais surtout, de mieux contrôler le jeu, en plus de mieux servir les joueurs offensifs qui eux aussi répondent présents. L’influence d’un Luka Modric retrouvé se fait donc particulièrement sentir, et toute l’équipe en bénéficie.

Des choix forts de Santiago Solari
S’ils ont parfois été contestés par certains supporters madrilènes, force est de constater que les choix du tacticien argentin s’avèrent pour le moins payants. Le plus marquant reste d’avoir écarté Isco, qui se contente d’entrées en jeu anecdotiques ou de rencontres de Coupe du Roi. Mais l’Andalou ne semble pas manquer dans le jeu. Autre choix majeur, celui de préférer maintenant Sergio Reguilon à Marcelo dans la plupart des matchs. Le Brésilien est en méforme et le canterano a su se saisir de l’opportunité offerte par son entraîneur. Devant, Lucas Vazquez a les faveurs de l’ancien joueur de l’Albiceleste, devant Gareth Bale notamment. Surtout, ses choix ne semblent pas contestés par le vestiaire merengue, clairement rangé du côté de son coach même lorsque les résultats n’étaient pas là.

L’explosion d’un Vinicius très bien accompagné
Peu utilisé par Julen Lopetegui, Vinicius Junior est rapidement devenu un joueur indiscutable pour Santiago Solari. La jeune pépite brésilienne s’est emparée de l’aile gauche madrilène, où sa capacité à déborder et jouer le un contre un fait extrêmement mal aux défenseurs adverses. S’il a encore quelques défauts dans son jeu, il ose beaucoup et tente sa chance à chaque fois, tout en affichant une bonne entente avec ses partenaires du front de l’attaque que sont généralement Karim Benzema et Lucas Vazquez, eux aussi bien au-dessus de leur niveau de la première partie de saison. C’est particulièrement le cas du Français, qui en plus d’être dans un registre créatif qu’on lui connaissait déjà parvient à faire trembler les filets de plus en plus régulièrement.

Une assise défensive retrouvée
En début de saison, le Real Madrid encaissait énormément de buts. On pense forcément à ces défaites 3-0 face à Eibar, Séville ou le CSKA, ou ce 5-1 infligé par l’ennemi juré barcelonais. S’il ne peut pas être tenu pour seul responsable, Marcelo affichait d’énormes lacunes défensives et la présence de Sergio Reguilon à gauche a quelque peu solidifié l’équipe. Sergio Ramos, souvent hésitant sur la fin d’année civile 2018, retrouve lui aussi des sensations. Casemiro, comme Marcos Llorente quand il est aligné par Solari, font parfaitement l’essuie-glace devant leur arrière-garde.

Une forme physique optimale
C’est devenu habituel ; lorsque l’odeur de la Ligue des Champions approche, les Madrilènes sont revigorés. Et Antonio Pintus, le préparateur physique de l’équipe, n’y est pas étranger. Un temps mis à l’écart sous Lopetegui, il a repris de l’importance avec Santiago Solari. Fin janvier, le quotidien AS expliquait que les joueurs estimaient qu’ils allaient arriver au top de leur forme en février grâce à l’Italien. Et maintenant qu’on a bien entamé le mois, c’est clairement le cas ! Plus frais, plus vifs et plus endurants, les Madrilènes se montrent par exemple moins fébriles dans les duels ou sur les couloirs. Ce n’est également pas un hasard si on a vu Sergio Ramos s’envoler au-dessus de quatre joueurs colchoneros sur l’ouverture du score de Casemiro ce week-end face à l’Atlético.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies