La nouvelle est à vos côtés.

Liga : le Real Madrid prend une bouffée d’oxygène à Valladolid

PUBLICITÉ

Partager

Privé de plusieurs joueurs importants, le Real Madrid a tout de même su prendre le meilleur sur Valladolid (4-1). Un score qui ne reflète cependant pas forcément la physionomie de la rencontre.
Suite à une semaine désastreuse, où le Real Madrid a notamment pris la porte en Ligue des Champions après avoir été humilié par l’Ajax au Bernabéu, les troupes de Santiago Solari démarraient leur longue fin de saison avec un déplacement à Valladolid, équipe qui joue le maintien dans l’élite du football espagnol. Même si les Merengues avaient logiquement l’étiquette de favori, les prestations et la réaction des joueurs allaient être passées au crible. L’entraîneur argentin devait en plus composer sans plusieurs joueurs majeurs, comme Sergio Ramos, suspendu, ou Vinicius Junior et Lucas Vazquez, blessés. Odriozola, à droite, Asensio ou Ceballos, dans un rôle plus offensif que d’habitude, démarraient donc la rencontre. En face, Sergio Gonzalez misait sur une composition assez classique, mais avait lui aussi quelques absents comme Toni Villa, qui avait brillé au Bernabéu. Au final, le Real Madrid l’a emporté 4-1.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’entame de match madrilène était très compliquée, et c’est le promu qui s’offrait les meilleures situations. Oscar Plano s’en allait en direction des cages de Courtois, mais était retenu par Odriozola. L’arbitre indiquait donc le point de penalty. Ruben Alcaraz s’élançait… mais envoyait le cuir dans les nuages (13e) ! Dans la foulée, Sergi Guardiola pensait avoir donné l’avantage aux siens en poussant le cuir au fond des filets après un centre de Keko (14e), mais le but a ensuite été annulé pour hors-jeu. Les Blanc et Violet étaient largement supérieurs à leur rival du soir et il fallait attendre la 23e minute pour que Karim Benzema vienne enfin inquiéter Masip, mais sa frappe passait au-dessus. Les Vallisoletanos allaient enfin être récompensés peu avant l’heure de jeu. Keko centrait, Guardiola remisait de la tête et Anuar expédiait le ballon dans les cages de Courtois (1-0, 29e).

Un doublé pour Karim Benzema
Face à une équipe qui n’avait marqué qu’un but et pris qu’un point sur ses cinq derniers matchs de Liga, le Real Madrid était à la peine. Mais avec de la réussite, profitant d’une erreur de Masip sur un duel aérien avec Nacho, Varane n’avait plus qu’à mettre le pied pour signer l’égalisation (1-1, 34e). Un but venu de nulle part pour les Madrilènes, mais qui servait à rééquilibrer quelque peu la rencontre, avec Modric et Ceballlos qui commençaient à mettre le pied sur le ballon. Masip devait même sortir une belle parade sur cette tentative lointaine de Casemiro (45e). Les Blancos semblaient à l’agonie si on met de côté ce dernier petit quart d’heure, et Valladolid mettait la pression dès le retour de pause. Thibaut Courtois sortait ainsi bien devant Anuar pour empêcher le 2-1.

Mais le destin allait encore sourire aux Merengues, et Oscar Plano fauchait Odriozola dans la surface. Karim Benzema ne tremblait pas et transformait le penalty, prenant Masip à contrepied (1-2, 51e). Le Français, pourtant très en difficulté lors des derniers gros matchs du Real Madrid, profitait de ce match contre le promu pour engranger de la confiance, et il signait un doublé, de la tête suite à un corner botté par Toni Kroos (1-3, 59e). De quoi faire le break, alors qu’en face, Valladolid avait du mal à réagir. Verde se montrait volontaire, mais cette fois, la défense madrilène était bien positionnée. Guardiola touchait cependant le poteau à la réception de ce corner (77e). Casemiro était expulsé à dix minutes de la fin après avoir écopé d’un deuxième jaune, empêchant Oscar Plano de jouer un coup franc. Pas de quoi faire trembler les Madrilènes, et Luka Modric, après avoir crocheté Joaquin, crucifiait Masip d’un beau plat du pied (1-4, 85e). Le Real Madrid reste bien installé à la troisième place, alors que Valladolid, seizième, n’est toujours qu’un point au-dessus de la zone rouge. Mauvaise nouvelle, Sergio Reguilon a été remplacé en toute fin de match, visiblement blessé.

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

La Rédaction Vous Propose Également:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies