L’honorable Makanera Kaké fait une rétrospective sur l’année 2020

Dans un entretien exclusif accordé à notre rédaction ce mardi 29 décembre 2020, honorable Makanera Kaké a fait un bilan des différents événements qui lui ont marqué dans cette année qui s’achève. Selon lui, même si 2020 a connu des remous sociaux, il reconnait qu’il y’a eu des avancées démocratiques. S’agissant des tueries enregistrées, il souhaite que justice soit rendue.

L’année 2020 a été très mouvementée en Guinée. Des séries de manifestations suivies des cas de mort pour s’opposer à la nouvelle constitution mais aussi pour déplorer les conditions d’organisation des élections législatives. Malgré cette situation, honorable Alhouseny Makanera Kaké soutient qu’il y’a eu des avancées en termes de démocratie. « Cette année a été une année pleine de mouvement. Malheureusement on a enregistré beaucoup de violences politiques. Mais quand même c’est une année qui a connu l’adoption de la nouvelle constitution qui est une avancée pour la société Guinéenne et également une année qui a connue les élections législatives et présidentielles qui ont permis à la Guinée de respecter le principe de séparation de pouvoir à travers les institutions légalement choisies librement par le peuple de Guinée » a affirmé l’ancien ministre de la communication.

Pour Honorable Makanera, tous ces problèmes sont dus au manque de leadership au sein des partis politiques du pays. Et concernant les personnes arrêtées au cours des différentes manifestations il indique ceci « Je ne vais pas dire que tous ceux qui sont arrêtés sont mauvais. Mais je suis plus que convaincu que certains qui sont arrêtés et ceux qui sont en fuite étaient à la base de beaucoup de violences » ajoute-t-il.

Alhouseny Makanera Kaké a en fin appelé les Guinéens à l’union et de bannir l’ethnocentrisme pour faire avancer le pays.

MLT, flashguinee.info