‘‘les opérateurs économiques ne sont pas responsables de la cherté de la vie en Guinée’’ (GOHA)

Déclaration: Le groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA) a suivi avec indignation la dernière sortie médiatique du président guinéen Alpha Condé. Contrairement à ce que disent Alpha Condé et son gouvernement, les opérateurs économiques ne sont pas responsables de la cherté de vie en Guinée. C’est plutôt, la mal gouvernance et la fermeture des frontières qui sont en train de rendre la vie très difficile aux guinéens.

Depuis dix ans, les commerçants sont régulièrement victimes d’attaques, leurs biens détruits ou brûlés. Les incendies des marchés sont récurrents. Aujourd’hui, on dénombre plus de deux mille commerçants victimes de destruction de leurs biens et plus de trois cents milliards de francs guinéens de perte. Avec tout, il n’y a eu aucune arrestation, aucune enquête. Cela ne rassure aucun investisseur à travers le monde. C’est cette pratique qui est en train de chasser les investisseurs guinéens et étrangers.

Monsieur Alpha Condé et son gouvernement ont décrété la fermeture des frontières guinéennes avec le Sénégal, la Gambie, la Guinée Bissau et la Sierra Leone. Vous bloquez les activités des commerçants, fermez les frontières. C’est ce qui veut dire que vous décrétez un embargo contre votre propre population. Et la vie commence à coûter excessivement chère. Vous essayez de charger les opérateurs économiques, ça ne marchera pas. Ils ne sont impliqués ni de près, ni de loin à la hausse des prix et la cherté de la vie dans le pays. Nous disons à l’ensemble des opérateurs économiques, aux commerçants du pays et à ceux qui sont à l’extérieur, l’ensemble des fournisseurs et autres investisseurs d’être très vigilants parce que notre situation ne sera pas claire par rapport à cette façon de faire. Aucun opérateur n’est protégé. Nous devons être vigilants. Ensemble, unis et solidaires, nous allons avancer.  Nous n’allons pas avoir confiance à l’équipe gouvernementale qui est là tant que cette façon de faire ne change pas.

Dire qu’ils vont voter une loi pour sanctionner les commerçants, ça veut dire que c’est la dictature qui s’installe. Ce n’est pas vous(gouvernants) qui avez cherché de l’argent pour donner aux commerçants. Ce n’est pas vous qui leur avez trouvé des tables, des boutiques et magasins. Une loi ne peut pas imposer un prix sur les opérateurs économiques. Si vous voulez vendre moins cher, achetez et revendez. Vos menaces ne nous fait ni chaud ni froid. Nous demandons aux opérateurs économiques de continuer à exercer leurs activités sans avoir peur de qui que ce soit. Si vous êtes malchanceux, ça ne nous regarde pas. Pour votre premier mandat, il y a eu Ebola, deuxième mandat, Coronavirus et troisième mandat, il y a Coronavirus et Ebola. Votre gouvernance n’a été que des malheurs pour les guinéens. Que Dieu nous débarrasse de cette situation pour de bon.

Nous conseillons à tous les opérateurs économiques de réduire carrément les importations jusqu’à ce que la situation soit claire. Tant que la menace là pèse sur nous, réduisons nos activités jusqu’à ce que l’on voit clair. Il faut que tout le monde comprenne cela, il y va de l’intérêt de tout un chacun.

 

Le 1er mars 2021

 

Chérif Mohamed Abdallah Haïdara Président du groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA)

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies