Info d'ici et d'ailleurs

Les « frustrés » du RPG arc-en-ciel menacent : ‘‘ si le président ne nous fait pas appel…’’

Le collectif des frustrés du RPG a animé une conférence de presse ce vendredi, 12 février 2021 à la maison de la presse. Cette conférence visait à interpeller le Président Alpha Condé sur les revendications des militants du RPG originel.

Ce collectif qui a vu le jour après la présidentielle du 18 octobre avec  »JE SUIS RPC ON M’A OUBLIÉ » dénonce l’abandon les premiers militant du RPG.

« Nous avons fait un long combat avec le président Alpha Condé, 10ans après l’accession au pouvoir par ce dernier, les militants à la base qui ont tout donné et qui ont tout sacrifié, n’arrive pas à bénéficier, à récolter le fruit qu’ils ont pourtant planté. Vu que les gens qui se sont donnés au parti, ceux qui sont morts pour le parti, ceux qui ont tout abandonné, tout donné à ce parti, n’arrivent pas à être écoutés, à être bénéficiaires des avantages du pouvoir, c’est ce qui a fait que nous avons créé ce collectif des frustrés du RPG. De Conakry à l’intérieur du pays il y’a des frustrés, partout les RPGistes originels sont frustrés, mais qu’il ne les connaît pas, et puisqu’il dit qu’il ne les connaît pas, nous sommes formés maintenant en un groupe, un collectif pour que nous puissions nous faires voir au Président de la République. Alors si toute fois le Président veut rencontrer ces premiers militants de la première ère, alors c’est le bon moment qu’il puisse nous rencontrés. Vraiment on ne bénéficie rien, c’est vraiment injuste et nous voulons que cette injustice prenne fin maintenant. Dans cet autre mandat, qu’Alpha Condé nous aide afin que les frustrés, les vrais militants qui ne vont jamais le trahir soient reconnus et récompensés », a déploré Ibrahima 4 Dombouya coordinateur du collectif des frustrés du RPG arc-en-ciel tout en brandissant une menace.

« Si toute fois à travers cette conférence de presse le Président ne fait pas appel à nous, puisque nous sommes un mouvement national, on va envoyer une mission à l’intérieur du pays en forêt et en haut Guinée partout, pour pouvoir prendre une disposition finale pour nous faire entendre », a-t-il conclu

 

Fatoumata Diaraye Bah