Guinée : le ministre Albert Damantang Camara tranche sur les bavures policières

Invité par DSP (Débat Sans Passion) Group ce dimanche 2 Fevrier, le ministre de la sécurité, Albert Damantang Camara droit dans ses bottes, s’est longuement exprimé sur les bavures policières dans notre pays, qui selon lui n’est pas seulement propre à la Guinée mais que celles-ci existent dans tous les pays.

« Il faut qu’à même garder à l’esprit que ce qui se passe en Guinée n’est pas différent de ce qui se passe ailleurs et quand je vois et comprend et perçois l’indignation d’un certain nombre de personnes je l’a comprend parfaitement », a-t-il laissé entendre.

Plus loin, enfonce-t-il le clou :

« Je viens de lire, il y a peine quelques heures, ils m’ont envoyé un rapport sur la répression des gilets jaunes en France avec 483 actions de violences policières (…), il y a des étudiants, des élèves et lycéens qui ont subi ces violences policières là ».

Pour lui, même dans les pays qui sont avancés en matière de démocratie, les bavures policières existent bel et bien dans ces pays là. « Ça veut dire que même dans les pays qui ont une tradition démocratique séculaire, qui ont tous les moyens de formation, d’accompagnement, des bavures existent, elles sont d’autant plus susceptibles d’arriver que, il y a de la violence qui s’installe et qu’il y a de la suspicion et c’est ceux à quoi nous travaillons justement (…), mais ça existent dans tous les pays », a martelé l’ancien porte-parole du gouvernement guinéen.

Gilbert. T pour flashguinee.info

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies