The news is by your side.

Lelouma/Elle poignarde son mari qui la désirait

0

Mamadou Kaly Diallo, âgé d’une trentaine d’années, boulanger de son état a été poignardé par sa femme Mariama Sebé Camara dans la nuit de lundi à mardi dernier, a appris Guinee7.com

Selon Mamadou Kindi Diallo, compère de la victime, contacté par nos confrères de la radio Espace Foutah, son frère, Mamadou Kaly Diallo qui revenait d’une veillée a tenté d’avoir un acte sexuel avec sa femme Mariama Sebé Camara aux environs de 4heures du matin. La dame aurait refusé l’avance de son mari qui s’est aussitôt dirigé dans les toilettes. À son retour des toilettes, le mari a été surpris de voir sa femme avec un couteau qu’elle lui administra au ventre. Après les cris du mari, le voisinage est venu au secours. L’acte s’est passé dans le district de Hoorè Holladhè dans la sous-préfecture de Thianguelbori, préfecture de Lelouma.

Mamadou Kaly Diallo a été conduit au service de la chirurgie de l’hôpital régional de Labé. Il est dans un état grave nous a confié le docteur Faran Kourouma. « Il a été blessé par un couteau. À la suite de la blessure, les intestins sont sortis du ventre. Apparemment il saigne trop et son cas est grave. Selon sa famille, il a été blessé par sa femme. Nous nous apprêtons à entrer dans le bloc pour l’opérer », nous a-t- il dit peu avant 17 heures.

La famille de Mamadou Kaly nous informe que la dame a été mise aux arrêts et conduite à la gendarmerie de Lelouma où son audition se poursuit.

Mohamed Samoura pour Guinee7.com 

 

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite