Le verdict vient de tomber du tribunal de première instance de N’Zerekore.Elie Kamano et ses coaccusés rentrent à la maison.

L’artiste reggaeman et leader politique est condamné à six (6) mois de prison assortis de sursis et au paiement du franc symbolique. Ses six autres camarades sont condamnés chacun à trois (3) mois de prison avec sursis.


Quant à Emmanuel Tonguino, l’organisateur de la manifestation culturelle au cour de laquelle les artistes ont été arrêtés, il écope d’un an de prison ferme et au paiement d’un million de francs guinéens d’amende.

À noter que d’autres coaccusés de l’artiste reggaeman sont tout simplement relaxés pour délit non constitué. Ils étaient tous poursuivi pour troubles à l’ordre public lors des festivités de fin d’année dans la ville de Guéckédou le 1er janvier dernier.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies