Le Roi du Maroc lance la campagne de vaccination contre la COVID-19

En ce jour béni des Dieux qu’est le 28 janvier 2021, le Souverain marocain a lancé le démarrage d’une vaste campagne de vaccination contre la pandémie à la COVID-19, devenant le premier pays d’Afrique à lancer cette campagne. A cette occasion, le Roi Mohammed VI a reçu au Palais Royal de Fes la première dose du vaccin contre la COVID-19.

Le lancement de cette campagne de vaccination fait suite à l’acquisition, sur Instructions du Roi Mohammed VI du Maroc, d’une quantité de vaccins suffisante pour 33 millions d’habitants, soit 66 millions de doses de vaccins contre le virus de la COVID-19.

De plus, et conformément aux Hautes Instructions Royales, cette campagne de vaccination sera gratuite pour l’ensemble des citoyens etciblera, dans sa première phase, les professionnels de santé de plus de 40 ans, les autorités publiques et les Forces Armées Royales, ainsi que les personnels de l’éducation et de l’enseignement de plus de 45 ans. Les personnes âgées de plus de 75 ans seront également vaccinées, et la priorité sera donnée aux zones qui connaissent des taux élevés de contamination par la COVID-19.

Elle va cibler, dans sa première phase, les professionnels de santé de plus de 40 ans, les autorités publiques et les Forces Armées Royales, ainsi que les personnels de l’éducation et de l’enseignement de plus de 45 ans. Les personnes âgées de plus de 75 ans seront également vaccinées, et la priorité sera donnée aux zones qui connaissent des taux élevés de contamination par la COVID-19.

Les Régions sahariennes marocaines n’ont point été oubliées par cette campagne de vaccination puisque la seule Région de Laâyoune-Sakia El Hamra a réceptionné, le 27 janvier 2021, le premier lot des doses du vaccin contre le coronavirus COVID-19 depuis l’aéroport Hassan 1erde Laâyoune.

Ces doses de vaccin ont été ensuite acheminées aux Provinces de la région, à savoir Boujdour, Es-Semara et Tarfaya pour la vaccination des catégories ciblées par la première phase de cette campagne, à savoir les professionnels de santé, les autorités locales, les forces de l’ordre, les enseignants et la population dont l’âge dépasse les 75 ans.

A noter que seize points de vaccination ont été prévus pour le déroulement de cette campagne à Laâyoune, dont 10 en milieu urbain et 06 dans le monde rural, 05 à Es-Semara, 05 à Boujdour et 07 à Tarfaya.

Force est d’admettre que lRoi Mohammed VI du Maroc vient, une nouvelle fois, d’administrer une belle leçon à nombre de pays européens, durant cette pandémie de Coronavirus qui fait rage dans le monde.

Cette nouvelle leçon donnée par le Souverain marocain intervient après celle administrée sur les masques, tout au début de la pandémie, alors que des pays comme la France avaient du mal à doter les populations de cache-nez pour tenter de freiner la propagation du Coronavirus.

Mieux, le Maroc, en plus d’avoir couvert ses propres besoins en matériels de protection, a réussi à doter d’autres pays africains de masques et autres gels hydro-alcooliques.

Quant à son voisin de l’Est, il est inutile d’en parler puisque que rien n’est fait dans ce pays. Les grabataires algériens se font soigner à l’étranger et le peuple crève. Tel est l’unique mot d’ordre des caporaux qui dirigent l’Algérie.

Farid Mnebhi.