Le Mouvement Akhadan réplique à la sortie de Oyé Guillavogui: « À Bambeto, on ne se n’entretue pas mais on combat l’injustice »

À Bambeto, on se n’entretue pas mais on combat l’injustice;
À Bambeto, on ne s’entredéchire pas mais on combat les voyous de la République;
À Bambeto, on ne se déteste pas mais on s’unit pour sauvegarder la démocratie;
À Bambeto, on ne calomnie pas mais on dénonce les tyrans et les incapables;
À Bambeto, on ne pille pas le pays mais on le serre en versant notre sang contre vos agissements tyranniques, divisionnistes et malsains, corruptibles…
À Bambeto, on protège la forêt de kakimbo et son ruisseau que votre incapacité est en train de faire disparaître;
Bref à Bambeto, ce sont des soldats de la démocratie qui vous ont porté au pouvoir que vous êtes en train de violenter, de kidnapper, de bâillonner, de massacrer…
Sachez que la roue tourne… Et que chacun de son côté peut observer et interpréter les faits mais que l’histoire est têtue… mais pas bénite*

Mouvement Akhadan.