La nouvelle est à vos côtés.

Le ministre Gabriel Curtis parle des réformes et la progression de la Guinée au classement Doing Business de la Banque Centrale : « 152e sur 190 en 2019 ».

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Partager
À l’occasion de la conférence de presse qui a été animée par le ministre en charge des Investissements et des Partenariats Publics-Privés, Gabriel Curtis était en face de la presse ce lundi 3 mai 2019, pour parler de quelques reformes phares de son département en vue de faciliter et de promouvoir les investissements.
À savoir :
°Code des investissements : modernisation du cadre légal pour être plus incitatif et offrir des avantages fiscaux et douaniers.
118 projets agréés entre 2014 et 2017 pour un investissement de 737 millions USD11 610 emplois créés.
°Facilitation de la création d’entreprise avec la réduction des coûts et l’informatisation de la procédure avec le Système National d’Enregistrement des Entreprises en Guinée (SYNERGUI).
La création peut se faire en 24h aujourd’hui contre 2 mois en 2010.

PUBLICITÉ

Incitation et augmentation du taux de création d’entreprise : 38 000 entreprises créées depuis 2014 en conséquence.
Pour le ministre Gabriel Curtis, la Guinée a progressé de 27 places depuis 2012 au prestigieux classement Doing Business de la Banque Centrale qui classe les économies mondiales selon la facilité d’y faire des affaires.
En ajoutant que : « la Guinée est de 152ème sur 190 en 2019 étant le meilleur score à date« .
Gilbert Tounkara pour flashguinee.info
 
  661100672 / 629671652

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

La Rédaction Vous Propose Également:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies