Info d'ici et d'ailleurs

Le FNDC décide de ne plus reconnaître Alpha Condé comme  »le président de la République » et demande son  »depart immédiat et sans conditions » du pouvoir.

C’est au cours de la pleniere des responsables du FNDC de ce mercredi 24 février à Kipé dans la commune de Ratoma, ces responsables du dudit frontbont décidé de ne plus reconnaitre le locataire du palais Sékhoutoureyah (Alpha Condé, NDLR) comme « le président de la République » et ont aussi demandé son « départ immédiat et sans conditions du pouvoir ».

« Le FNDC, porteur des aspirations démocratiques du peuple de Guinée, décide de ne plus reconnaître M. Alpha Condé comme président de la République de Guinée et demande son départ immédiat et sans conditions du pouvoir », a fait savoir son coordinateur national en l’occurrence Abdourahmane Sanoh. Abdourahmane Sanoh invite tous les citoyens à sortir massivement dans les rues à partir du jeudi 27 février prochain.

F. »Par conséquent, le FNDC appelle toutes les Guinéennes et Guinéens à sortir massivement à partir de ce jeudi 27 février pour empêcher par tous les moyens légaux le putsch constitutionnel de M. Alpha CONDE.

Invite tous les citoyens à user de la légitime défense pour résister, conformément à l’article 21, alinéa 4 de la Constitution, aux milices que M. Alpha Condé tente de constituer pour perpétrer son coup d’État constitutionnFel », a-t-il longuement insisté.

Avant d’ajouter que la lutte de longue haleine entreprise par le peuple souverain de Guinée, plus loin conclu-t-il : « épris de paix et de justice, ne s’arrêtera pas au 1er mars et continuera jusqu’au départ de M. Alpha Condé ».

Gilbert.T pour flashguinee.info