Le BL appelle à la création d’une coordination nationale des sages avec une présidence tournante

Cette semaine, le parlement guinéen a adopté une résolution pour encadrer les activités des coordinations régionales. Depuis cette adoption, des réactions fusent de toutes parts. Ce samedi 9 janvier 2021 alors qu’il présidait l’assemblée générale de son parti, le leader du Bloc Libéral a proposé la création d’une seule coordination qui réunit tous les sages des quatre régions naturelles du pays.

« Au BL nous pensons effectivement que nos sages, nos doyens sont porteurs d’expérience, de connaissance. Ils doivent mettre ces connaissances et ces expériences au profit de la construction de la nation guinéenne. On serait tenté de suggérer à nos doyens toutes coordinations confondues, parce qu’on ne peut pas dire telle coordination est plus légitime que telle autre parce qu’elle est proche de l’opposition ou de la mouvance », a t-t-il indiqué à l’entame de sa communication avant d’indiquer que : « ce sont nos sages, mais nous avons un message à leur envoyer, celui de nous créer une coordination nationale. Une coordination nationale donc la présidence peut être tournante ».

« À supposer que cette année lorsqu’on lance une coordination on dit que Elhadj Sekouna soit le président de la coordination et que l’année prochaine que soit le doyen Balde « Sans loi », le doyen Toba exact mais pour que quand nos sages se retrouvent, qu’ils parlent de la Guinée au lieu de parler des portions de la Guinée », a expliqué le leader du BL.

Aissatou Diallo