L’armée sud-africaine autorise le port du foulard pour les musulmanes en uniforme

 

 

L’armée sud-africaine a modifié son règlement pour permettre aux femmes musulmanes de porter le foulard quand elles sont en uniforme, a annoncé jeudi un porte-parole militaire.

En janvier 2020, un tribunal militaire avait abandonné ses poursuites contre le commandant Fatima Isaacs, une femme officier qui faisait l’objet d’une procédure judiciaire pour avoir refusé de retirer son foulard islamique quand elle portait l’uniforme, comme son supérieur le lui avait ordonné.

Fatima Isaacs avait été autorisée à porter le foulard, à condition « qu’il ne couvre pas ses oreilles et qu’il soit de couleur unie ».

Mais cette autorisation individuelle ne suffisait pas pour cette femme officier, qui a attaqué en justice le règlement militaire concernant le port de vêtements religieux.

L’armée sud-africaine a décidé cette semaine d’adapter sa politique.

« Le règlement concernant le port de l’uniforme a été mis à jour, pour permettre aux femmes musulmanes de porter le voile », a expliqué jeudi à l’AFP le porte-parole, Mafi Mgobozi.

En Afrique du Sud, les musulmans représentent environ 2% de la population, selon l’organisme officiel des statistiques Statistics SA.

VOA